GDF Suez boucle en consortium le financement d'une centrale à charbon au Maroc

Paris - Un consortium incluant le groupe français GDF Suez a annoncé jeudi avoir finalisé le financement de son projet de centrale à charbon à Safi, au sud-ouest du Maroc, pour un montant de 2,6 milliards de dollars.

Les accords de financement ont été conclus entre l'Office national de l'électricité et de l'eau potable du Maroc (ONEE) et le consortium chargé du projet, baptisé Safiec (Safi Energy Company), détenu à 35% par GDF Suez, à 35% par la société marocaine Nareva et à 30% par le groupe japonais Mitsui & Co.

La Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), la Banque islamique de développement ainsi que les banques commerciales marocaines (Attijari Wafabank et Banque centrale populaire) sont les principaux bailleurs de fonds du projet, selon un communiqué.

La centrale électrique sera bâtie à Safi, port situé à une centaine de kilomètres de Marrakech, sur la côte Atlantique, avec l'objectif de répondre aux besoins croissants d'électricité du royaume chérifien.

Sa mise en service est prévue en 2018.

Elle sera composée de deux tranches de 693 mégawatts chacune, offrant une puissance totale de 1,4 gigawatts et utilisant la technologique dite ultra supercritique, c'est-à-dire à haut rendement et à émissions de CO2 réduites par rapport à des centrales à charbon anciennes.

L'électricité produite sera vendue pendant 30 ans à l'ONEE dans le cadre d'un contrat d'achat et de fourniture de longue durée.

L'installation sera opérée par Safiec, tandis que sa construction de l'installation sera assurée par le sud-coréen Daewoo Engineering & Construction.

mpa/cb/php

GDF SUEZ

ATTIJARIWAFA BANK

(©AFP / 18 septembre 2014 11h01)