GE Power: la France épargnée par les suppressions d'emplois

Paris - La France sera épargnée par le plan de suppression de 12.000 emplois à travers le monde annoncé jeudi par le conglomération américain General Electric dans sa branche énergie, GE Power, ont indiqué des sources concordantes.

La majorité de ces coupes se fera hors des Etats-Unis et touche aussi bien les personnels spécialisés que les services de production, a indiqué dans un communiqué le conglomérat industriel américain.

La France ne sera pas concernée, ont indiqué des sources concordantes à l'AFP.

La France est épargnée en vertu de l'engagement pris par GE de créer 1.000 emplois nets dans le pays d'ici à fin 2018 lors du rachat en 2015 du pôle énergie d'Alstom. Un plan social menaçant 345 postes sur 800 sur le site de GE Hydro à Grenoble (sud-est) y est en cours.

Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a plusieurs fois dit ces derniers mois que le conglomérat américain devrait tenir ses engagements en termes de créations d'emplois.

La Suisse, l'Allemagne et le Royaume-Uni font en revanche partie des pays affectés.

Environ 1.100 emplois seront supprimés sur deux sites de production en Angleterre. En Allemagne, 1.600 postes vont être touchés, soit 16% des effectifs du groupe américain dans le pays.

lo-jmi/tes

GENERAL ELECTRIC

ALSTOM


(©AFP / 07 décembre 2017 15h39)
News les plus lues