Gaz de schiste: Total repousse son exploration au Danemark

Paris - Le géant pétrolier français Total a repoussé de quelques mois son exploration de gaz de schiste au Danemark, un délai purement technique qui ne remet pas en question le projet, a-t-on appris lundi auprès du géant pétrolier français.

En raison d'un délai dans la mise en place de l'installation du puits, l'exploration commencera au printemps 2015, a expliqué le groupe dans une déclaration par courriel.

Et si ce test s'avère concluant, Total demandera ensuite une autorisation pour procéder au test de production avec la technique de fracturation hydraulique. Mais cette étape n'interviendra vraisemblablement pas avant 2016, précise-t-il.

Total a annoncé en juillet avoir obtenu l'autorisation de creuser un puits d'exploration au Danemark. Les premiers forages, sur une zone située dans le nord du pays et d'une superficie d'environ 3.000 km2, étaient censés commencer en décembre ou janvier.

Le gaz de schiste est une forme d'hydrocarbures non conventionnel, dont l'exploitation nécessite l'usage de la technique controversée de la fracturation hydraulique.

Le Danemark, au même titre que la Pologne, le Royaume-Uni ou la Roumanie, fait partie de ceux qui sont favorables à l'exploitation de cette ressource.

En Europe, Total possède 40% dans deux permis d'exploration et de production de gaz de schiste au Royaume Uni, et a également des intérêts dans des projets dans le non conventionnel aux Etats-Unis, en Chine, en Australie et en Argentine.

Fin janvier, le nouveau PDG Patrick Pouyanné annonçait que son groupe, affecté par la chute récente des prix du baril de pétrole, comptait réduire ses dépenses d'exploration de 30% en 2015.

san/fka/pre

TOTAL

(©AFP / 02 février 2015 19h22)

News les plus lues