Gaza: la Belgique convoque l'ambassadrice d'Israël et appelle à une enquête internationale

csg/agr/sg

Bruxelles - La Belgique a convoqué mardi l'ambassadrice d'Israël pour protester contre ses propos sur la répression des manifestations à Gaza et a appelé à une enquête internationale sur ces violences par les Nations Unies.

L'ambassadrice d'Israël auprès de la Belgique Simona Frankel a été convoquée au ministère des Affaires étrangères après avoir déclaré que les victimes à Gaza étaient "des terroristes" et assuré que la réaction de l'armée israélienne n'avait pas été disproportionnée, a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère.

"Les violences commises hier dans la bande de Gaza sont inacceptables (...) Nous en appelons à une enquête internationale menée par les Nations unies, a pour sa part déclaré le Premier ministre Charles Michel dans un communiqué .

"Tirer à balle réelle sur des manifestants est indigne. S'il incombe à Israël d'assurer la sécurité de leurs concitoyens, cela doit se faire de manière proportionnée", a estimé le Premier ministre belge.

Mme Frankel a été convoquée après avoir qualifié de "terroristes" les dizaines de victimes des affrontements à Gaza , dans un entretien sur la radio publique RTBF.

"Je regrette beaucoup pour chaque être humain qui est décédé, quelle que soit leur nationalité, même si ce sont des terroristes, 55 terroristes qui viennent près de la barrière (de sécurité) pour essayer de se battre, de passer dans le territoire israélien", a déclaré l'ambassadrice.

Près de 60 Palestiniens, dont des enfants, ont été tués lundi par les tirs des soldats israéliens près de la frontière avec Israël. Un bébé est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène pendant les heurts, selon le ministère de la Santé de l'enclave.

Interrogée sur le fait de savoir si toutes les victimes étaient toutes des "terroristes", la diplomate a répondu: "Ils le sont tous".

"Il faut se rappeler que c'est le groupe terroriste Hamas (le mouvement islamiste au pouvoir dans le territoire) qui a pris en otage la bande de Gaza. Le Hamas est le seul coupable de ces morts, du sacrifice de ces hommes, femmes et enfants pour une guerre médiatique", a-t-elle argué.

"Entendre que toutes les personnes qui ont été tuées étaient des terroristes, cela dépasse l'entendement", s'est insurgé le chef de la diplomatie belge Didier Reynders, cité par l'agence Belga.

"Il y a une confusion des genres qui va trop loin", a déploré M. Reynders.

"Nous allons rappeler à l'ambassadrice la nécessité pour Israël de respecter les règles internationales", a expliqué le ministère des Affaires étrangères.


(©AFP / 15 mai 2018 15h11)
News les plus lues