Geberit profite d'un bénéfice en hausse et de l'intégration de Sanitec en 2017

(synthèse actualisée avec cours de clôture)

Zurich (awp) - Le fabricant d'installations sanitaires Geberit a profité d'une solide hausse du bénéfice net ajusté l'an dernier. Il s'est également félicité d'avoir franchi les principales étapes de l'intégration de Sanitec. Dans la foulée, le dividende sera relevé de 4% à 10,40 CHF par titre, a souligné la société mardi.

Le bénéfice net ajusté de l'acquisition de Sanitec a progressé de 3,5% à 604,2 mio CHF. Non ajusté, il s'est replié de 3,8% à 527,4 mio. L'acquisition et l'intégration de Sanitec a pesé à hauteur de 77 mio CHF sur le bénéfice net.

L'excédent brut d'exploitation ajusté (Ebitda) a progressé de 3,2% à 820,7 mio CHF, un plus haut dans l'histoire de Geberit. La marge afférente ajustée est restée quasiment stable à 28,2%. Non ajusté, l'Ebitda s'est replié de 1,7% à 772,0 mio.

Les résultats dépassent les prévisions des analystes, qui tablaient sur bénéfice net de 520,5 mio en moyenne et de 592 mio pour celui ajusté. Pour l'Ebitda, le consensus s'attendait à 765,3 mio ou 813,2 mio pour l'ajusté. Par contre, les analystes espéraient un dividende supérieur, de 10,63 CHF.

Les synergies liées à l'intégration de Sanitec ont soutenu la bonne performance, tout comme la hausse des ventes et l'optimisation de la palette de produits. A l'inverse, les coûts des matières premières et les dépenses en personnel ont pesé.

Le groupe se félicite de l'intégration des activités céramiques. "Les principales activités liées à l'intégration de Sanitec sont désormais terminées". Les synergies ciblées de 45 mio EUR ont été réalisées plus rapidement que prévu, a souligné le directeur général (CEO) Christian Buhl.

CROISSANCE DANS TOUTES LES RÉGIONS

Connues depuis janvier, les ventes ont progressé de 3,5% à 2,91 mrd CHF. Toutes les régions ont contribué à la croissance. Les ventes organiques ajustées des effets de change ont ainsi progressé en Europe (+2,9%), au Moyen-Orient et Afrique (+16,8%), en Extrême-Orient et Pacifique (+13,3%) ainsi qu'en Amérique (+3,6%).

Au niveau des divisions, Sanitary Systems a vu ses ventes progresser de 6,6%, Piping Systems de 3,8% tandis que dans Sanitary Ceramics, elles ont reculé de 2,3%.

Pour l'année en cours, la conjoncture reste favorable pour le secteur du bâtiment, mais les fluctuations du franc par rapport aux autres devises continueront d'influer sur le produit des ventes. L'objectif du groupe est de gagner des parts de marché et de faire progresser l'ensemble de ses activités liées aux installations sanitaires.

Deutsche Bank souligne que le titre Geberit figure parmi les mieux valorisés de ceux couverts par l'établissement. "Cela paraît difficile à justifier lorsque le potentiel de croissance de son marché clé, l'Allemagne, reste limité", notent-ils. Les prévisions pour l'année en cours sont sans surprise.

Neue Helvetische Bank se veut plus enthousiaste, Geberit ayant dépassé les attentes au 4e trimestre 2017 non seulement au niveau des ventes, mais également au niveau des marges. La société semble être retournée sur le chemin de croissance qui était le sien.

A la Bourse suisse, la nominative Geberit a reculé de 0,3% à 435 CHF dans un SMI en repli de 1,0%, après avoir atteint un plus haut à 444 CHF dans la matinée.

ol/jh/rp

(AWP / 13.03.2018 18h22)
News les plus lues