"Gilets jaunes": "dispositif de vigilance renforcé" dans les hôpitaux parisiens

Paris - Les hôpitaux parisiens ont mis en place "un dispositif de vigilance renforcé", avec "des renforts médicaux et non-médicaux" à la veille d'une journée qui pourrait être le théâtre de nouvelles violences dans la capitale, a annoncé vendredi l'AP-HP.

"L'AP-HP a mis en place un dispositif de vigilance renforcé en coordination avec l'ensemble des acteurs à l'approche du week-end", a annoncé dans un communiqué adressé à l'AFP l'organisme qui comprend 37 hôpitaux.

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) se prépare et anticipe d'"éventuels débordements de manifestations" lors de la mobilisation des "gilets jaunes" pour le quatrième samedi.

Elle a prévu des "renforts médicaux et non médicaux" dans "les principaux sites d'urgences", et des "capacités hospitalières supplémentaires" en cas de "surcroît d'activité lié à la situation"

"Les équipes en charge de la régulation médicale du SAMU de Paris AP-HP ont été également renforcées et pourront être déployées sur les points de regroupement des victimes qu'il serait nécessaire de constituer", a-t-elle précisé.

"Cette violence est évitable", a estimé le directeur de l'AP-HP Martin Hirsch, appelant au calme dans un entretien au Parisien, vendredi. "Les blessés sont souvent soignés par des infirmières, des aides-soignants qui ont le même salaire, les mêmes conditions" que les "gilets jaunes", a-t-il précisé.

Près de 162 blessés ont été pris en charge par les hôpitaux parisiens le week-end dernier.

Les hôpitaux sont actuellement confrontés à une épidémie de bronchiolite "particulièrement sévère cette année en France, sauf en Corse, selon l'AP-HP. Les passages aux urgences pour bronchiolite ont augmenté de 31% par rapport à la semaine précédente, selon le bulletin hebdomadaire de Santé publique France publié mercredi.

(©AFP / 07 décembre 2018 12h11)
News les plus lues