"Gilets jaunes": interdiction de manifester dans plusieurs points sensibles du Pas-de-Calais

Lille - La préfecture du Pas-de-Calais a annoncé vendredi avoir pris des arrêtés d'interdiction de rassemblements de "gilets jaunes" samedi et dimanche, dans plusieurs points sensibles du département.

Ces arrêtés, s'inscrivant "dans le cadre de la loi de la sécurité intérieure", concernent quatre endroits donnant notamment accès au réseau autoroutier et situés sur quatre communes, dont Calais, de vendredi minuit à dimanche midi.

Ils visent à "prévenir tout incident ou débordement", justifie la préfecture dans un communiqué, qui appelle "à la responsabilité et au civisme de l'ensemble des manifestants".

Ils concernent les communes de Calais, Fresnes-les-Montauban, Gavrelle et Hénin-Beaumont.

À Calais, l'arrêté vise l'échangeur 43 de l'autoroute A16, un des lieux des Hauts-de-France où le mouvement des "gilets jaunes" a été le plus suivi. L'autoroute y a été bloqué à plusieurs reprises, notamment durant la nuit, et des échauffourées entre manifestants et policiers s'y sont produites.

Cet échangeur est également situé près du quartier de Fort-Nieulay où avaient eu lieu "des affrontements très violents" dans la nuit du 1er au 2 décembre en marge du mouvement des "gilets jaunes" selon le préfet du Pas-de-Calais Fabien Sudry. Neuf véhicules avaient été brûlés et deux stations-service détériorées.

À Fresnes-les-Montauban et Gavrelle, deux ronds-points menant à l'autoroute A1 font aussi l'objet de ces mesures. À Hénin-Beaumont, elles visent un rond-point permettant l'accès à un grand centre commercial, théâtre d'actions de "gilets jaunes".

(©AFP / 07 décembre 2018 09h44)
News les plus lues