Grèce: incidents en marge de manifestations à la mémoire d'un lycéen tué par un policier

Athènes - Des dizaines de jeunes ont affronté les forces de l'ordre avec des cocktails molotov et des pierres mercredi soir à Athènes en marge de la manifestation annuelle à la mémoire d'un lycéen de 15 ans, tué par un policier en 2008.

Plusieurs poubelles et véhicules ont été brûlés par les émeutiers. Les incidents se poursuivaient vers 19h30 GMT.

Ils avaient lieu dans le quartier d'Exarchia près de l'Ecole Polytechnique, où le jeune Alexis Grigoropoulos a été tué par balle par un policier le 6 décembre 2008.

A Thessalonique, deuxième ville du pays, des dizaines de jeunes cagoulés et des policiers se sont également affrontés à coups de cocktails molotov et de gaz lacrymogènes mercredi soir.

Déjà en fin de matinée dans le centre-ville pendant près de deux heures, des centaines d'élèves, étudiants et organisations de gauche, ont défilé pour marquer le neuvième anniversaire de la mort d'Alexis Grigoropoulos et de premiers incidents étaient survenus.

Ils arrivent alors que la police est sur le pied de guerre à Athènes à la veille d'une visite officielle de deux jours du président turc Recep Tayyip Erdogan. Des milliers de policiers ont été déployés pour garantir la sécurité, selon une source policière.

Le policier, qui avait tiré sur Alexis Grigoropoulos à la suite d'une bataille de rue, Epaminondas Korkoneas, a été condamné à la prison à vie en 2010 après avoir été reconnu coupable d'homicide.

Lors de son procès, il avait soutenu avoir fait des tirs de semonce pour faire reculer les jeunes qui lançaient des objets sur lui et son coéquipier.

Mais une des balles avait atteint le jeune homme à la poitrine, le tuant sur le coup. Le coéquipier du policier avait été condamné pour complicité à dix ans de prison mais a obtenu une libération conditionnelle en 2011.


(©AFP / 06 décembre 2017 20h41)
News les plus lues