Grèce: la BCE relève d'encore 2 milliards d'euros le plafond de l'ELA

Athènes (awp/afp) - La Banque centrale européenne (BCE) a encore relevé mercredi, de 2 milliards d'euros, le plafond de son financement d'urgence (ELA) des banques grecques, portant désormais celui-ci à 78,9 milliards d'euros, a-t-on appris de source bancaire grecque.

Cette décision est réexaminée chaque semaine depuis le mois de février. La BCE aide désormais par ce seul biais les banques grecques depuis l'arrivée au pouvoir du gouvernement de gauche radicale Syriza.

Le conseil des gouverneurs de la BCE, a-t-on appris par ailleurs, s'est interrogé lors de cette réunion sur l'opportunité de pratiquer un "haircut" sur les garanties apportées par ces banques en échange de ces prêts d'urgence, c'est à dire de revoir à la baisse la valeur de ces garanties, pour tenir compte des risques de crédit qui planent actuellement sur le pays.

Une telle décision durcirait davantage les conditions auxquelles les banques grecques s'approvisionnent en liquidités. Mais "le climat général" de la réunion, a-t-on indiqué, était plutôt à réexaminer cette question lors de la réunion de la semaine prochaine, et de laisser les choses en l'état jusque là.

La décision de cette semaine arrive alors que les discussions entre Athènes et ses créanciers, pour obtenir 7,2 milliards d'euros de prêts espérés depuis près de neuf mois par la Grèce, semblent avoir pris un meilleur chemin.

Les propos des uns et des autres, mercredi, tant à Athènes que de la part des créanciers européens, étaient à l'optimisme mesuré.

"Nous sommes dans une période où l'esprit est positif de part et d'autre", a ainsi assuré le ministre français des Finances Michel Sapin, tandis que le patron de l'Eurogroupe (ministres des Finances de la zone euro) Jeroen Dijsselbloem a évoqué des "perspectives plus positives de parvenir à un accord que ces dernières semaines".

Selon les chiffres de la Banque de Grèce, ménages et entreprises ont retiré un total de 26,807 milliards d'euros en quatre mois des banques grecques. Fin mars, les dépôts privés s'y montaient à 138,55 milliards d'euros, au plus bas depuis février 2005.

Et selon les premiers chiffres connus pour avril, la tendance au retrait des capitaux a repris de plus belle.

afp/rp

(AWP / 06.05.2015 19h31)