Grève en France: circulation des trains encore perturbée samedi

Les syndicats CGT et Sud-Rail ont poursuivi samedi leur mouvement de grève à la SNCF entamé mardi contre le projet de réforme ferroviaire. Mais François Hollande a averti que le texte serait présenté comme prévu le 17 juin à l'Assemblée.

Le gouvernement, qui parie sur les divisions syndicales pour que le mouvement s'essouffle, s'est préparé à la poursuite de la grève jusqu'à lundi, premier jour des épreuves du baccalauréat.

Dans une lettre à François Hollande, le dirigeant national de la CGT, Thierry Le Paon, réclame à l'exécutif d'ouvrir "de vraies négociations". Il estime qu'on peut "trouver une sortie de crise ce week-end".

"La CGT n'a jamais demandé le report ni le retrait du projet de loi" sur la réforme ferroviaire, précise-t-il samedi dans Le Parisien. "On a simplement expliqué que s'il fallait plus de temps au gouvernement, il pouvait reporter de plusieurs jours les discussions".

Nouvelle décision samedi

La grève lancée par la fédération CGT des cheminots et Sud-Rail, majoritaires à elles deux, a été reconduite vendredi en assemblées générales et les cheminots devaient à nouveau se prononcer samedi.

Les syndicats jugent que "le projet de loi demeure fortement néfaste" malgré quelques avancées, dont la convocation d'états généraux du dialogue social à la SNCF.

Mais l'exécutif a confirmé que l'examen du projet de loi, qui prévoit de rapprocher la SNCF et Réseau ferré de France (RFF) en conservant trois établissements publics distincts, débuterait bien mardi à l'Assemblée.

Liaisons avec la Suisse

Pour samedi, la SNCF a annoncé une situation "globalement stable" avec un "accroissement du trafic" sur les grandes lignes.

S'agissant des liaisons avec la Suisse, trois TGV sur quatre étaient prévus sur la ligne Paris-Lausanne, et cinq sur sept sur la liaison Paris-Zurich, a indiqué à l'ats le porte-parole des CFF Jean-Philippe Schmidt.

En outre, un TGV sur deux devait rouler entre Genève et la capitale française. Les trois TGV de Genève pour Marseille, Nice ou Montpellier étaient encore biffés de l'horaire.



(ats / 14.06.2014 12h58)