Gurit voit sa rentabilité se détériorer en 2017 et garde son dividende inchangé

(ajoute développement par région, commentaires d'analystes et cours de Bourse)

Zurich (awp) - Le spécialiste des matériaux composites Gurit a dégagé en 2017 un bénéfice net en légère baisse, à 24,9 mio CHF. Le groupe saint-gallois a par ailleurs confirmé mardi la hausse de 2,4% de son chiffre d'affaires net à 360,5 mio, annoncée fin janvier. Les actionnaires se verront proposer lors de la prochaine assemblée générale un dividende inchangé de 20,0 CHF par action au porteur.

Le résultat opérationnel (Ebit) s'est délesté de 2,4% à 35,9 mio CHF, pour une marge correspondante de 10,0%, en repli de 50 points de base (pb), précise Gurit dans un communiqué.

La plus importante division, Composite Materials, a subi un recul des ventes de 7,2% à 246,2 mio CHF, en raison notamment de l'érosion de la demande du secteur éolien en Chine et en Inde, alors que les ventes à l'industrie du bâtiment au Moyen-Orient ont subi les aléas géopolitiques de la région.

En revanche, les plus petites unités Composite Components et Tooling - qui a acquis au cours de l'exercice sous revue deux importants clients d'envergure mondiale - ont vu leurs recettes bondir de respectivement 28,3% à 22,3 mio CHF et de 33,1% à 91,8 mio.

La copie rendue par le groupe de Wattwil déçoit les attentes les plus conservatrices des spécialistes consultés par AWP. Ces derniers tablaient en moyenne sur un Ebit à 39,0 mio CHF pour une marge de 10,9% et un bénéfice net à 27,1 mio, ainsi que sur un relèvement du dividende.

OBJECTIFS TIMORÉS

Pour l'exercice en cours, la direction de Gurit table sur une croissance des ventes inférieure à 5% et une rentabilité dans le haut de la fourchette des 8-10% de marge Ebit visée à moyen terme.

Après les chiffres de ventes alléchants dévoilés fin janvier, les résultats publiés par Gurit sont décevants, estime la Banque cantonale de Zurich (ZKB) dans une note. La forte pression sur le prix des matériaux composites n'a pas pu être compensée par la bonne marche des affaires dans l'outillage.

L'établissement cantonal se montre sévère à l'endroit des objectifs brossés par la direction, tant pour l'évolution du chiffre d'affaires que de la marge opérationnelle, qu'il anticipait sensiblement plus ambitieux. Les estimations vont être revues à la baisse, même si pour l'heure la recommandation de surpondération est maintenue.

UBS souligne pour sa part l'importance de la contribution de l'unité Tooling aux résultats du groupe (>60%) mais anticipe une perte de dynamique de ce segment, ainsi que la poursuite de la pression sur les prix dans les activités éoliennes. Avec une estimation Ebit de 9,9% pour l'année en cours, la banque aux trois clés se place 5-10% en dessous du consensus. Elle recommande de se défaire de l'action (sell).

Les investisseurs ont visiblement peu goûté les chiffres publiés par le groupe de Suisse orientale. A 09h50, l'action au porteur Gurit s'effilochait de 3,0% à 908 CHF, alors que le marché dans son ensemble évoluait en légère hausse (+0,11%).

buc/rp/ol

(AWP / 13.03.2018 10h34)
News les plus lues