Hanjin voit un tiers de sa flotte immobilisée suite au dépôt de bilan

Séoul (awp/afp) - Un tiers de la flotte du premier armateur sud-coréen Hanjin Shipping est coincée en mer ou immobilisée à quai dans divers ports du globe du fait de craintes d'impayés générées par l'annonce de son dépôt de bilan.

Le conseil d'administration du septième armateur mondial en termes de capacités a voté mercredi matin en faveur d'une demande de placement sous redressement judiciaire après le refus de ses créditeurs de le renflouer.

Aux Etats-Unis, certains détaillants s'inquiètent des centaines de milliers de conteneurs qui arriveront en retard alors que se prépare déjà la saison faste des fêtes de fin d'année.

L'essoufflement des échanges mondiaux et celui de l'économie chinoise ont porté de rudes coups au transport maritime qui navigue à vue dans sa pire crise en 60 ans. De nombreuses compagnies ont dû vendre des actifs et supprimer des emplois pour rester à flot.

Hanjin Shipping ploie sous une dette estimée à 6.000 milliards de wons (4,79 milliards d'euros). La compagnie avait au premier semestre annoncé une perte nette de plus de 473 milliards de wons, après des pertes cumulées d'environ 1.200 milliards de wons sur les trois dernières années.

"Quarante-cinq de nos 144 vaisseaux ne peuvent opérer de façon normale dans 10 pays", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la compagnie.

"Certains ont été saisis, d'autres n'ont pas reçu l'autorisation de s'amarrer ou de décharger."

Les équipages de la compagnie sont dans l'incertitude la plus complète car certains ports redoutant les impayés refusent de les laisser entrer ou de libérer leur fret transporté.

Certains bateaux loués par la compagnie sont dans une situation similaire, de même que certains navires de sociétés appartenant à la même alliance.

HYUNDAI APPELÉ À L'AIDE

Les détaillants américains, qui s'inquiètent d'une rupture des approvisionnements au moment où se préparent les fêtes de fin d'année, ont demandé à Washington d'intervenir pour débloquer la situation, rapportait jeudi le "Wall Street Journal".

Dix cargos d'Hanjin ont notamment été saisis ou interdits d'entrer dans les ports chinois de Shanghai et Tianjin ces 48 dernières heures, selon des médias locaux. Un bateau a également été immobilisé à Singapour.

Au total, 540'000 conteneurs devraient être livrés en retard.

De son côté, le groupe sud-coréen a formellement demandé vendredi son placement en redressement judiciaire, a annoncé le Tribunal du district central de Séoul.

Celui-ci décidera de placer la compagnie en redressement, avec surveillance de la gestion de l'entreprise et rééchelonnement de sa dette, ou de prononcer la liquidation.

Les actifs d'Hanjin Shipping seront gelés le temps qu'une nouvelle direction désignée par le tribunal ne rende une décision d'ici le 25 novembre.

Les autorités financières sud-coréennes envisagent vraisemblablement de voir si le deuxième armateur sud-coréen, Hyundai Merchant Marine Co., peut reprendre les actifs sains d'Hanjin, comme son réseau commercial et ses employés.

Elles ont également demandé à Hyundai d'aider à écouler les conteneurs en souffrance de Hanjin Shipping, rapporte l'agence sud-coréenne Yonhap.

Hanjin a besoin d'environ 1.000 milliards de wons (800 millions d'euros) pour servir sa dette. Mais ses principaux créditeurs, y compris la banque publique Korea Development Bank, ont décidé mardi de ne plus mettre la main au portefeuille.

Ils accusent l'armateur de ne pas avoir de plan de redressement viable. Les comptes sont dans le rouge depuis 2011.

Le gouvernement, qui tente d'aider les industries à la peine à se restructurer, avait pressé les armateurs comme Hanjin et le numéro deux Hyundai Merchant Marine de revoir leur modèle d'entreprise pour persuader leurs créanciers de rééchelonner leur dette.

Hyundai Merchant Marine a échappé à la faillite en parvenant à un accord avec ses créanciers.

Hanjin Shipping appartient à Hanjin Group, un conglomérat présent dans toute une gamme d'activités logistiques et de transports, qui possède en particulier la compagnie Korean Air.

afp/buc

(AWP / 02.09.2016 09h59)