Hinkley Point: EDF n'avance plus de date pour la décision finale d'investissement

Londres - Un haut responsable d'EDF Energy s'est refusé mardi à donner toute date indicative pour la décision finale d'investissement, attendue initialement fin 2014, qu'EDF doit prendre pour le projet de centrale nucléaire d'Hinkley Point en Angleterre.

J'ai travaillé dans le secteur de l'énergie lors de l'essentiel des 30 dernières années et une chose que j'ai apprise, c'est que les négociations prennent le temps qu'elles prennent, qu'un accord intervient quand il intervient, a expliqué Paul Spence, directeur de la stratégie chez EDF Energy, filiale d'EDF au Royaume-Uni.

M. Spence était interrogé à Londres lors d'une conférence de la Nuclear Industry Association, à propos de la décision finale d'investissement attendue pour Hinkley Point C, dans le sud-ouest de l'Angleterre, un projet évalué à environ 16 milliards de livres (près de 22 milliards d'euros) de construction de deux réacteurs EPR conçu par le français Areva.

Nous faisons de bons progrès (...) avec les entreprises chinoises, lorsque nous parviendrons à un accord, nous l'annoncerons, a ajouté M. Spence.

Le schéma d'investissement actuel attribue 45% à 50% de la centrale à EDF, 30% à 40% à ses alliés chinois CGN et CNNC et 10% à Areva.

Le gouvernement britannique a déjà assuré un prix garanti pour l'électricité produite pendant 35 ans et les travaux préparatoires sont désormais en grande partie achevés sur le site, aussi la décision finale d'investissement constitue-t-elle la prochaine étape majeure attendue.

EDF avait évoqué initialement la fin 2014 comme date plausible de conclusion d'un accord sur le tour de table des investisseurs, avant de repousser l'échéance.

Le groupe public Areva connaît de son côté des difficultés et est en négociation avec le gouvernement français pour garantir sa stabilité financière.

Côté européen, le prix garanti accordé par Londres pour l'électricité produite à Hinkley Point a reçu le feu vert de la commission européenne mais le gouvernement autrichien, farouchement antinucléaire, prévoit de déposer très prochainement une plainte devant la Cour européenne de justice à ce sujet.

Nous sommes confiants dans le fait que la décision de la commission (européenne) est solide et résistera à toute remise en cause, a déclaré M. Spence à propos du versant bruxellois des procédures.

pn/jmi/cj

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

AREVA

(©AFP / 30 juin 2015 12h39)
News les plus lues