Hong Kong termine en légère hausse de 0,23%, Shanghai recule de 1%

Hong Kong (awp/afp) - La Bourse de Hong Kong a terminé mercredi en légère hausse de 0,23%, dans le sillage de Wall Street, les investisseurs saluant de bons indicateurs économiques américains, tandis que celles de Shanghai et Shenzhen cédaient respectivement 1% et 0,16%.

L'indice composite Hang Seng a pris 52,7 points à 22.789,77 points.

L'indice composite shanghaïen a cédé 32,89 points à 3.250,03 points, dans un volume d'affaires de 262,8 milliards de yuans (35,90 milliards d'euros). La Bourse de Shanghai a rebondi de plus 8% au cours des deux derniers mois après que les autorités ont décidé de renforcer leur politique visant à freiner les investissements immobiliers spéculatifs.

La Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine continentale, a perdu 3,45 points à 2.106,91 points, pour un chiffre d'affaires de 300,7 milliards de yuans ( 41,08 milliards d'euros).

Mardi, aux Etats-Unis, les trois principaux indicateurs économiques publiés étaient en territoire positif, avec une accélération de la croissance plus forte que prévu au troisième trimestre, une hausse des prix des logements en septembre et un bond du moral des ménages en novembre.

Wall Street accumule les gains depuis l'élection de Donald Trump le 8 novembre, les investisseurs pariant sur son programme qui prévoit notamment d'accroître les dépenses publiques, de procéder à des réductions d'impôts et de réduire les réglementations.

HSBC a grimpé de 0,74% à 61,05 dollars de Hong Kong, China Mobile a gagné 0,77% à 84,65 dollars de Hong Kong, et le casinotier Galaxy Entertainment a bondi de 2,39% à 38,50 dollars de Hong Kong.

China Unicom a grimpé de 7,41% à 9,42 dollars de Hong Kong après des rumeurs sur une prise de participation par les géants chinois des technologies Baidu, Tencent et Alibaba.

Mais alors que l'optimisme prime quant à l'économie américaine, la plus grande attention va être portée sur la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui se tient ce mercredi à Vienne. Les inquiétudes sont vives quant à l'aboutissement d'un accord visant à limiter la production de pétrole.

Les prix du brut ont grimpé depuis l'accord de principe annoncé en septembre, mais à quelques heures du début de la réunion semestrielle de l'Opep, il n'y avait toujours aucun consensus, entre les membres et les non membres incluant la Russie, sur une réduction de la production.

L'incertitude sur la conclusion d'un accord --l'Iran et l'Irak demandent à être exclus et la Russie plaide pour un gel plutôt qu'une réduction-- a alimenté la volatilité des cours du pétrole la semaine passée.

"Tous les regards seront tournés vers Vienne aujourd'hui avec l'Iran et l'Irak qui se cramponnent à leur plafond de production", a expliqué Jeffrey Halley, analyste chez OANDA.

"Si l'on ne parvient pas à trouver une solution viable, les cours du pétrole seront plus bas demain", a-t-il estimé.

Dans le secteur énergétique, CNOOC a perdu 1,31% à 9,78 dollars de Hong Kong, PetroChina s'est incliné de 1,31% à 5,27 dollars de Hong Kong et China Shenhua Energy a reculé de 1,11% à 16,06 dollars de Hong Kong.

En Chine continentale, les prises de bénéfices ont eu lieu sur les sociétés liées aux matières premières et aux infrastructures.

"Il y a quelques prises de bénéfices après des gains récents", a indiqué à Bloomberg News, Sam Chi Yung, stratégiste à South China Financial Holdings Ltd à Hong Kong.

La hausse du volume d'affaires montre que "les gens s'intéressent à nouveau au marché boursier depuis que le gouvernement essaie de ralentir la spéculation sur le marché immobilier", a-t-il ajouté.

Les investisseurs attendent désormais la publication jeudi des chiffres sur l'activité manufacturière pour novembre.

Dans le secteur des métaux, Jiangxi Copper a chuté de 4,69% à 19,11 yuans et Henan Zhongfu Industry a plongé de 4,38% à 6,12 yuans.

Guangshen Railway a perdu 1,09% à 4,52 yuans et Shandong Hi-speed a lâché 3,07% à 6,95 yuans.

dan/ceb/mml/sg

(AWP / 30.11.2016 11h13)

News les plus lues