Hongrie : l'inauguration de la statue d'un ministre antisémite reportée sine die

Budapest - L'inauguration polémique dans le centre de la Hongrie de la statue d'un ancien ministre antisémite des années 30 a été reportée sine die à la suite des protestations que l'événement suscitait, ont indiqué mardi les organisateurs du projet.

L'installation puis le dévoilement d'une statue de ce ministre, Balint Homan (1885-1951), devait avoir lieu le 29 décembre dans la commune de Szekesfehervar à l'occasion des 130 ans de sa naissance.

La ville de Szekesfehervar et son maire ont essuyé des attaques sérieuses et des menaces, qui sont indignes de l'activité de Balint Homan qui a pourtant tellement fait (...) pour construire cette ville, a déclaré Gabor Kovats, président de la Fondation Balint Homan.

Notre fondation rejette ces accusations, mais a décidé de reporter la date d'inauguration de la statue, a-t-il ajouté, sans donner de nouvelle date.

Près de 300 personnes, dont l'émissaire américain contre l'antisémitisme, avaient manifesté dimanche à Szekesfehervar à l'appel d'organisations juives, qui ont multiplié ces dernières semaines les condamnations du projet.

Ministre de l'Education et des cultes à plusieurs reprises entre 1932 et 1942, Balint Homan est l'auteur de plusieurs lois antijuives et avait également appelé à la déportation des juifs de Hongrie en 1944.

Les promoteurs du projet de statue, dont des membres sont liés au parti d'extrême droite Jobbik, ont reçu des financements de l'Etat et de la municipalité.

Vendredi, le maire de Szekesfehervar, membre du parti de droite du Premier ministre Viktor Orban, avait cependant appelé la Fondation Balint Homan à reconsidérer son projet, et à restituer l'argent public. L'organisation a indiqué qu'elle rendrait les fonds et organiserait une collecte citoyenne.

Le gouvernement Orban est régulièrement accusé de couvrir les actions de l'extrême droite et de minimiser la complicité de l'Etat hongrois dans la déportation des juifs.

Mais, mardi après-midi, M. Orban a formellement condamné ce projet de statue devant le Parlement, en réponse à la question d'une députée d'opposition socialiste. Balint Homan était un collaborateur des oppresseurs, et pour cette raison le gouvernement ne pourra jamais soutenir l'érection d'une statue à sa mémoire. Pour les mêmes raisons, le gouvernement ne soutiendra pas non plus une statue dédiée à Miklos Horthy (régent hongrois allié de Hitler, ndlr), a déclaré M. Orban, qui s'exprimait pour la première fois au sujet de cette statue.

(©AFP / 15 décembre 2015 18h09)