Il gravit un pylône électrique pour réclamer le retour de de Gaulle

Un homme de 73 ans a gravi lundi soir un pylône électrique d'une ligne haute tension dans le sud-ouest de la France. Il y est resté plusieurs heures, contraignant le gestionnaire du réseau à couper une ligne qui alimente l'Espagne.

Après deux heures d'ascension, le retraité a atteint le sommet du pylône de 50 m de hauteur et s'est installé à dix mètres des câbles de la ligne à haute tension de 400'000 volts qui alimente habituellement l'Espagne, a expliqué la gendarmerie.

"Par sécurité, la ligne a été mise hors tension, ce qui n'a pas entraîné de conséquence sur l'alimentation électrique de la région, ni sur les exports d'électricité vers l'Espagne", a précisé le Réseau français de transport d'électricité (RTE).

Le motivations de l'homme, connu de la police locale, restaient floues. Il avait déployé des banderoles réclamant le retour "au pouvoir en 2017" du général de Gaulle, mort en 1970, ou clamant: "Les escrocs dehors".

L'intrus est descendu mardi matin, peu après 01h00, aidé par des pompiers, a constaté l'AFP. Il a été hospitalisé d'office dans un établissement psychiatrique. "Escalader et occuper un pylône est un délit", a rappelé RTE, qui "se réserve le droit d'entreprendre les actions légales appropriées contre l'occupant du pylône".

(ats / 23.06.2015 12h50)