Infosys: bond de 38% du bénéfice net au 3e trimestre

Bombay - Le géant informatique indien Infosys a annoncé vendredi une forte hausse de son bénéfice au 3e trimestre de son exercice décalé 2017/2018 alors que son rival Tata Consultancy Services (TCS) avait enregistré lui une baisse de ses résultats sur la même période.

Infosys, qui annonçait ses premiers résultats depuis que Salil Parekh a pris la tête du groupe, a précisé, dans un communiqué, que son bénéfice a été tiré vers le haut par un accord signé avec le fisc américain.

Le géant indien, basé à Bangalore, a enregistré un bond de 38% du bénéfice net consolidé pour les trois mois achevés le 31 décembre 2017, à 51,29 milliards de roupies (671,43 millions d'euros), contre 37,08 milliards de roupies un an plus tôt.

Ce chiffre est supérieur aux attentes des analystes, qui selon un consensus de l'agence financière Bloomberg prévoyaient 36,1 milliards de roupies.

"Nous nous orientons vers une stabilité et nous sommes bien placés pour répondre aux besoins de nos clients dans les nouveaux domaines de demande"," a déclaré M. Parekh, en référence aux tensions qui ont accompagné le départ surprise de son prédécesseur Vishal Sikka en juin 2017.

M. Sikka avait été durement critiqué par les fondateurs de l'entreprise en raison de sa gestion et des augmentations de salaires qu'il avait accordées aux hauts dirigeants.

Le co-fondateur d'Infosys Nandan Nilekani avait alors été nommé président non exécutif pour calmer les investisseurs et stabiliser le cours des actions avant l'arrivée de de M. Parekh.

Infosys a précisé dans le communiqué avoir obtenu du fisc américain Internal Revenue Service (IRS) une ristourne fiscale de 225 millions de dollars au terme d'un accord qui stipule en outre une réduction de ses futures taxes dans ce pays.

Les investisseurs n'ont pas semblé réagir positivement à ces bons résultats, le titre ne gagnant que 0,5% à la Bourse de Bombay après la publication des résultats. Il a cependant pris par la suite 2,80% pour s'établir à 1.078,40 roupies.

La veille, TCS avait annoncé une baisse de près de 4% de ses bénéfices à cause d'une chute de la demande pour ses services bancaires et financiers.

Le secteur informatique indien, qui pèse 150 milliards de dollars, est confronté à l'émergence de l'automatisation, ne parvenant pas à suivre face à la montée des nouvelles technologies, estiment des analystes.

vm/pdh/jta/nas/eb

Infosys

TCS


(©AFP / 12 janvier 2018 13h47)
News les plus lues