Irak: le Danemark annonce le retrait de ses forces spéciales

Stockholm - Le Danemark, membre de la coalition internationale antijihadiste, a annoncé jeudi le retrait de ses forces spéciales en Irak après la victoire des armées coalisées sur le groupe Etat islamique (EI) dans le pays.

"Nous en sommes à un point où nous pouvons commencer le rapatriement de nos forces spéciales, l'EI ne contrôlant plus de territoire important en Irak", a déclaré dans un communiqué le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen.

Le Danemark compte depuis août 2016 quelques dizaines de militaires des forces spéciales en Irak - le Parlement danois avait autorisé l'envoi de 60 soldats maximum-, actifs sur la frontière avec la Syrie.

Les forces spéciales avaient précisément pour mission d'entraîner et de conseiller les forces armées irakiennes, de leur fournir du renseignement et un soutien aérien ponctuel.

Les forces armées irakiennes "sont désormais autonomes" et "l'EI a été chassé de presque tous les territoires irakiens que l'organisation terroriste avait conquis", a souligné le ministre danois de la Défense, Claus Hjort Frederiksen, dans le communiqué.

Le pays scandinave, membre de l'Otan, conserve sur la grande base aérienne d'Al-Asad, dans la province d'Al-Anbar (ouest), une unité de génie composée de 180 personnes au plus qui aide à la reconstruction de l'Irak.


(©AFP / 17 mai 2018 11h11)
News les plus lues