Irak: nouvelles frappes américaines contre l'Etat islamique

Washington - Les forces américaines ont procédé vendredi à de nouvelles frappes aériennes contre l'Etat islamique au nord de l'Irak, qui ont permis d'éliminer des terroristes, a indiqué le Pentagone.

Vers 10H00, heure de Washington (14H00 GMT), une frappe, menée par un drone, a éliminé des terroristes qui servaient un mortier. Puis, à 11H20 (15H20 GMT), quatre chasseurs ont largué un total de huit bombes qui ont neutralisé un convoi et un mortier près d'Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, a expliqué le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

Quelques heures auparavant, deux chasseurs avaient largué des bombes de 250 kg sur une pièce d'artillerie mobile de l'Etat islamique qui avait visé des forces kurdes à Erbil et menaçait les personnels américains qui y sont postés.

C'est la première fois que les Etats-Unis s'impliquent en Irak depuis le retrait de leurs troupes en 2011.

Le président Barack Obama a autorisé ces frappes jeudi soir pour éviter un génocide et freiner l'avancée des extrémistes sunnites qui menacent les minorités chrétienne et yazidie, et le Kurdistan irakien.

La Maison Blanche a précisé qu'aucune date de fin n'avait été fixée pour cette opération, mais a répété que les Etats-Unis excluaient d'envoyer des troupes au sol et de s'engager dans un conflit militaire prolongé.

Le chef de l'armée irakienne, Babaker Zebari, a estimé que cet appui aérien allait permettre d'obtenir rapidement d'énormes changements sur le terrain.

(©AFP / 08 août 2014 22h20)