Irak: un photographe tué lors d'affrontements entre Peshmergas et jihadistes

Kirkouk (Irak) - Un photographe a été tué jeudi lors d'affrontements entre des Peshmergas, les combattants kurdes, et des jihadistes dans le nord de l'Irak, selon un responsable de sécurité kurde et une source médicale.

Kamran Najm Ibrahim, un photographe free-lance connu, a été tué alors qu'il couvrait ces affrontements à l'ouest de Kirkouk lors desquels 14 combattants kurdes ont également été blessés, selon ces sources.

Il s'agit du premier journaliste à être tué en couvrant l'offensive fulgurante lancée dans la nuit de lundi à mardi par le groupe jihadiste de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) dans le nord du pays.

Les combattants de l'EIIL ont depuis pris possession de la deuxième ville d'Irak, Mossoul, de sa province Ninive, et de régions des provinces voisines de Kirkouk et Salaheddine.

Craignant un assaut contre la ville même de Kirkouk, les forces kurdes en ont profité pour prendre jeudi le contrôle total de cette ville pétrolière, située à 240 km au nord de Bagdad.

Nous avons resserré notre contrôle de Kirkouk et nous attendons l'ordre de se déplacer vers les zones qui sont contrôlées par L'EIIL, a déclaré jeudi le général de brigade Peshmergas, Shirko Rauf.

C'est la première fois que les forces kurdes contrôlent totalement cette ville pluriethnique où la sécurité est habituellement assurée par une force de police conjointe formée d'éléments arabes, kurdes et turkmènes.

L'Irak fait partie des pays les plus dangereux pour les journalistes, et fait souvent l'objet de critiques de la part de groupes de défense des droits de la presse.

(©AFP / 12 juin 2014 20h52)