Israël maintient l'interdiction d'entrer à une Américaine bloquée depuis 10 jours

Tel-Aviv - Un tribunal israélien a confirmé vendredi l'interdiction d'entrée en Israël d'une étudiante américaine bloquée à l'aéroport de Tel-Aviv depuis 10 jours pour son soutien supposé au mouvement pro-palestinien de boycott d'Israël, a-t-on appris de source judiciaire.

Lara Alqasem, 22 ans, est l'un des cas les plus médiatisés de refus d'accès au territoire israélien en vertu d'une loi controversée adoptée en 2017 qui permet d'interdire l'entrée aux partisans du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) appelant au boycott économique, culturel ou scientifique d'Israël.

Un tribunal de Tel-Aviv a rejeté un appel présenté par la jeune femme contre son interdiction initiale d'entrer sur le territoire israélien.

"Tout Etat qui se respecte défend ses intérêts et ceux de ses citoyens, et a le droit de combattre les actions de boycott contre ses ventes à l'étranger et sa culture, ainsi que les atteintes à son image", a dit le tribunal dans ses attendus.

Il ne s'exprime pas sur la question du refoulement de la jeune femme, actuellement retenue au centre d'immigration de l'aéroport international Ben Gourion.

Mme Alqasem a été stoppée le 2 octobre à son arrivée à l'aéroport et empêchée d'entrer en Israël. Selon la presse israélienne, elle venait pour étudier à l'Université hébraïque de Jérusalem pendant un an en vue d'un master en droits de l'Homme, et disposait d'un visa à cette fin.

Elle a présidé au cours de ses études en Floride une branche de Students for Justice in Palestine, une organisation qui mène souvent des campagnes de boycott contre Israël, a rapporté la presse israélienne. Mais elle a dit avoir pris ses distances avec le mouvement depuis.

(©AFP / 12 octobre 2018 15h48)
News les plus lues