Israël et le Hamas vont observer une trêve humanitaire à Gaza

Israël et le Hamas vont observer jeudi une trêve humanitaire de cinq heures dans ses frappes contre la bande de Gaza. Celles-ci ont tué huit enfants palestiniens, dont quatre dans le bombardement d'une plage mercredi au neuvième jour d'une offensive aérienne majeure.

"Le groupe donne son accord à un cessez-le-feu de cinq heures" commençant jeudi à 10h00 (09h00 heure suisse), a déclaré le porte-parole du Hamas Sami Abu Zukhri dans un communiqué.

Plus tôt, l'armée israélienne a déclaré qu'elle avait accepté une demande des Nations unies d'arrêt de ses attaques sur la bande de Gaza, qu'un responsable de l'ONU a qualifié de "pause humanitaire". Mais elle a prévenu que si le mouvement islamiste palestinien "Hamas ou d'autres organisations terroristes exploitent cette fenêtre humanitaire", elle y "répondrait fermement".

L'annonce d'Israël intervient après une nouvelle journée sanglante, l'armée bombardant massivement Gaza et le Hamas tirant des dizaines de roquettes sur le territoire israélien, au lendemain de l'échec d'un cessez-le-feu proposé par l'Egypte, accepté par l'Etat hébreu mais rejeté par le mouvement palestinien.

Trois morts
Trois Palestiniens ont été tués jeudi à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, par un tir de char israélien, a indiqué le service des urgences à Gaza. L'accrochage a eu lieu peu avant l'entrée en vigueur de la trêve humanitaire.

Au moins 25 Palestiniens dont huit enfants ont été tués mercredi, selon les secours palestiniens. Quatre ont péri dans un bombardement qui a détruit une cahute de pêcheurs sur une plage de la ville de Gaza, près du port, où se trouvait un groupe d'enfants, tout près d'un hôtel utilisé par les journalistes.

Au total 227 Palestiniens ont été tués et plus de 1600 blessés, en neuf jours d'offensive, d'après les services d'urgence palestiniens. Côté israélien, un civil de 37 ans a été tué par un tir de roquette près de la frontière de Gaza.

(ats / 17.07.2014 09h52)