Israël: l'ex-Premier ministre Ehud Olmert reconnu coupable de corruption

TEL-AVIV - Un tribunal de Tel-Aviv a condamné lundi l'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert dans une nouvelle affaire de corruption.

M. Olmert, impassible à la lecture du verdict, a été reconnu coupable d'avoir touché des pots-de-vin dans l'énorme scandale immobilier Holyland à Jérusalem, une première pour un chef de gouvernement en Israël.

Maire de Jérusalem de 1993 à 2003, Ehud Olmert est considéré depuis 2010 comme le principal suspect dans cette affaire. Il aurait, selon l'accusation touché 750.000 shekels, soit environ 156.000 euros.

Nous parlons de corruption et de pratiques obscènes, a déclaré le juge, David Rosen, à la lecture du verdict. Il a dénoncé un système politique corrompu qui a pourri avec les années (...) et dans lequel des centaines de milliers de shekels ont été transférés à des élus.

Ehud Olmert a menti à la Cour pour tenter de ternir l'image du témoin de l'accusation, a ajouté le juge.

Ehud Olmert est devenu Premier ministre en mars 2006, succédant à Ariel Sharon, l'ex-homme fort de la droite, qu'il avait convaincu de créer un nouveau parti centriste, Kadima, en novembre 2005.

Leader de Kadima jusqu'en 2008, il a été poussé à la démission du parti et du gouvernement par plusieurs affaires de corruption.

En septembre 2012, il a été condamné à une peine légère d'un an avec sursis et à une amende après avoir été reconnu coupable d' abus de confiance dans l'affaire dite du Centre d'investissement. La justice l'a reconnu coupable d'avoir favorisé, en tant que ministre du Commerce et de l'Industrie (2003-2006), son ex-associé dans un cabinet d'avocats.

Il a été acquitté dans deux autres dossiers de corruption.

(©AFP / 31 mars 2014 09h35)