Khashoggi: les Saoudiens n'excepteront personne de leurs investigations (Pompeo)

Ryad - Les dirigeants saoudiens n'excepteront personne de leurs investigations sur la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, a déclaré mercredi le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo à l'issue de ses entretiens à Ryad.

Lors de ces discussions, les dirigeants saoudiens "ont promis de demander des comptes à chacune des personnes dont leur enquête aura montré qu'elle doit rendre des comptes", a déclaré M. Pompeo aux journalistes qui voyagent avec lui, avant de décoller de Ryad pour Ankara.

A la question de savoir si cet engagement était valable même pour une personne qui serait membre de la famille royale saoudienne, le chef de la diplomatie américaine a répondu: "Ils n'ont fait aucune exception concernant ceux à qui ils demanderaient des comptes".

"Ils ont été très clairs", a insisté M. Pompeo. "Ils comprennent l'importance de ce problème, ils sont déterminés à aller jusqu'au bout" dans leurs investigations.

Dépêché à Ryad par le président Donald Trump pour s'entretenir avec les dirigeants saoudiens de cette affaire au retentissement planétaire, Mike Pompeo a eu des discussions avec le roi Salmane puis avec le prince héritier Mohammed ben Salmane.

Jamal Khashoggi, un journaliste saoudien critique envers le pouvoir de Ryad, a disparu depuis qu'il est entré le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Les autorités saoudiennes sont soupçonnées de l'avoir fait assassiner dans le consulat. Elles démentent catégoriquement être impliquées dans cette disparition.

Les dirigeants saoudiens se sont engagés à mener une enquête "exhaustive, complète et transparente", a déclaré M. Pompeo. "Nous en verrons tous les résultats. Ils ont pris l'engagement qu'ils montreraient au monde entier les résultats de leur enquête".

Le secrétaire d'Etat a dit que ses interlocuteurs saoudiens ne lui avaient pas parlé des faits eux-mêmes, déclarant vouloir pour le faire attendre que l'enquête soit achevée.

Il a indiqué avant son départ pour la Turquie qu'il devrait y rencontrer le président Recep Tayyip Erdogan. "Je rencontrerai le président Erdogan ce matin si tout se passe comme prévu", a-t-il dit.

Le ministère turc des Affaires étrangères avait annoncé mardi la venue de M. Pompeo mais sans préciser quelle personnalité il devait rencontrer.

(©AFP / 17 octobre 2018 05h21)