Kuehne+Nagel: chiffre d'affaires en hausse mais léger repli du bénéfice net

(ajoute précisions par secteur d'activités)

Zurich (awp) - Kuehne+Nagel a poursuivi sur sa lancée après un solide dernier trimestre 2016 avec une hausse de 7,2% du chiffre d'affaires à 4,3 mrd sur les trois premiers mois de l'année en cours. Par contre, le bénéfice net s'est replié de 2,4% à 165 mio CHF (164 mio après minoritaires), a indiqué le logisticien dans son rapport d'étape jeudi.

Le résultat d'exploitation (Ebit) s'est également inscrit en baisse de 3,7% à 209 mio CHF. A l'inverse du bénéfice brut, qui a progressé de 3,5% à 1,6 mrd.

Les résultats diffèrent des prévisions du consensus d'analystes consultés par AWP. Si le chiffre d'affaires est ressorti au-dessus de leur estimation moyenne, établie à 4,1 mrd CHF, le résultat d'exploitation (Ebit) est inférieur aux 219 mio espérés. De même, le bénéfice net après minoritaire était attendu plus élevé à 171 mio. Pour le bénéfice brut, le consensus avait visé juste à 1,6 mrd.

Pour l'année en cours, le directeur général Detlef Trefzger s'est montré optimiste. Il s'attend à pouvoir contrer la pression subie sur les marges grâce à une croissance des volumes, une hausse de la productivité et un strict contrôle des coûts.

ÉVOLUTION CONTRASTÉE SELON LES DIVISIONS

Kuehne+Nagel a remporté de nouveaux mandats logistiques dans les domaines de la pharma et du commerce en ligne. Le chiffre d'affaires brut de cette division a bondi de 6,8% à 844 mio CHF sur les trois premiers mois de l'année. L'Ebit a progressé de 12,1% à 37 mio et la marge afférente a gagné 0,2 point de pourcentage à 3,3%. Le premier trimestre 2016 avait été marqué par un effet exceptionnel de 8 mio CHF suite à une vente immobilière.

Dans le fret maritime, le logisticien a enregistré une solide hausse des volumes de 9%, revendiquant du coup une croissance deux fois supérieure à celle du marché. De nouvelles parts de marché ont été remportées, particulièrement dans le transport transatlantique et transpacifique. Les marges sont néanmoins restées sous pression, l'Ebit chutant de 13,1% à 93 mio.

Les activités du fret aérien ont évolué positivement, portées par une solide demande. Le tonnage a progressé de 15,5% à 350'00 tonnes porté par une forte croissance. L'Ebit s'est inscrit au même niveau qu'à la même période en 2016 à 72 mio.

Dans le transport terrestre, le logisticien a vu le chiffre d'affaires net progresser de 5%, dépassant la croissance du marché. L'automatisation des processus et l'amélioration opérationnelle se sont retranscrit dans l'Ebit, qui est passé de 4 à 7 mio entre le premier trimestre 2016 et cette année.

ol/jh

(AWP / 20.04.2017 08h07)
News les plus lues