Kuehne+Nagel enregistre des résultats mitigés au premier trimestre

(actualisé avec cours de clôture)

Zurich (awp) - Kuehne+Nagel a poursuivi sur sa lancée de janvier à mars après un solide dernier trimestre 2016. Le chiffre d'affaires global et les volumes, notamment dans le fret aérien et maritime, ont fortement progressé, au-delà des espérances des analystes. Par contre, la rentabilité et le bénéfice net se sont inscrits en repli, a indiqué le logisticien dans son rapport d'étape jeudi.

La pression sur les marges, liée à la faillite de l'armateur coréen Hanjin au deuxième semestre 2016 qui a provoqué une hausse des tarifs du fret, semble encore se faire sentir. Le bénéfice net a reculé de 2,4% à 165 mio CHF (164 mio après minoritaires). Le résultat d'exploitation (Ebit) s'est également inscrit en baisse de 3,7% à 209 mio CHF.

A l'inverse, le chiffre d'affaires a progressé de 7,2% à 4,3 mrd, grâce à une solide croissance des volumes et à des gains sensibles de parts de marché. Le bénéfice brut a quant à lui augmenté de 3,5% à 1,6 mrd.

Le groupe se montre optimiste: "Je ne veux pas encore lever l'alerte, mais une stabilisation des marges devrait se dessiner d'ici la fin du deuxième trimestre", a indiqué le directeur financier Markus Blanka-Graff à AWP. Les tarifs de fret sont désormais moins volatils que par le passé, ce qui permet de "rendre les activités plus prévisibles et insuffle un regain de confiance pour le deuxième semestre".

Les résultats diffèrent des prévisions du consensus d'analystes consultés par AWP. Si le chiffre d'affaires est ressorti au-dessus de leur estimation moyenne, établie à 4,1 mrd CHF, le résultat d'exploitation (Ebit) est inférieur aux 219 mio espérés. De même, le bénéfice net après minoritaires était attendu plus élevé à 171 mio. Pour le bénéfice brut, le consensus avait visé juste à 1,6 mrd.

Pour l'année en cours, le directeur général Detlef Trefzger s'est montré optimiste. Il s'attend à pouvoir contrer la pression subie sur les marges grâce à une croissance des volumes, une hausse de la productivité et un strict contrôle des coûts. Une marge Ebit d'au moins 5% est attendue.

ÉVOLUTION CONTRASTÉE SELON LES DIVISIONS

Kuehne+Nagel a remporté de nouveaux mandats logistiques dans les domaines de la pharma et du commerce en ligne. Le chiffre d'affaires brut de cette division a bondi de 6,8% à 844 mio CHF sur les trois premiers mois de l'année. L'Ebit a progressé de 12,1% à 37 mio et la marge afférente a gagné 0,2 point de pourcentage à 3,3%. Le premier trimestre 2016 avait été marqué par un effet exceptionnel de 8 mio CHF suite à une vente immobilière.

Dans le fret maritime, le logisticien a enregistré une solide hausse des volumes de 9%, revendiquant du coup une croissance deux fois supérieure à celle du marché. De nouvelles parts de marché ont été remportées, particulièrement dans le transport transatlantique et transpacifique. Les marges sont néanmoins restées sous pression, l'Ebit chutant de 13,1% à 93 mio.

Les activités du fret aérien ont évolué positivement, portées par une forte demande. Le tonnage a progressé de 15,5% à 350'00 tonnes grâce à une croissance soutenue. L'Ebit s'est inscrit au même niveau qu'à la même période en 2016 à 72 mio.

Dans le transport terrestre, le logisticien a vu le chiffre d'affaires net progresser de 5%, dépassant la croissance du marché. L'automatisation des processus et l'amélioration opérationnelle ont influencé favorablement l'Ebit, qui est passé de 4 à 7 mio entre le premier trimestre 2016 et cette année.

Vontobel, tout comme la Banque cantonale de Zurich, est impressionné par la hausse des volumes, qui pourrait constituer un véritable levier si les marges s'améliorent au deuxième semestre. UBS ajoute que cette hausse laisse présager une amélioration des perspectives.

A la Bourse, l'action K+N a fini en hausse de 0,21% à 146,40 CHF, dans un SLI en hausse de 0,42%.

ol/jh

(AWP / 20.04.2017 17h59)
News les plus lues