L'action Zurich Insurance recherchée après le rapport trimestriel

Zurich (awp) - L'action Zurich Insurance attirait jeudi les faveurs des investisseurs, malgré la publication d'un rapport d'activité après neuf mois sans réelle surprise. Après une ouverture en hausse à la Bourse suisse, le titre grappillait encore quelques francs en matinée, les analystes ayant salué la croissance des primes des affaires vie.

A 10h22, l'action du premier assureur helvétique gagnait 0,70% à 315,50 francs, alors que l'indice SMI des valeurs vedettes progressait de 0,65%. Alors que l'action Zurich Insurance avait ouvert la séance sur un gain de 0,4%, celle-ci bénéficiait plus de la bonne disposition des investisseurs, que de l'appréciation des quelques chiffres publiés avant l'ouverture du marché.

Analyste à la Banque cantonale de Zurich (ZKB), Georg Marti met en exergue la poursuite de la tendance observée au cours des trimestres précédents. L'assureur présente une solide évolution en matière de revenus, même si ce dernier bénéficie des quelques effets exceptionnels. Alors que la compagnie met l'accent depuis plusieurs mois sur la rentabilité de ses affaires dommages, ces dernières affichent une faible croissance.

De manière générale, les analystes, à l'image de Stefan Schürmann de la Banque Vontobel, ont noté une croissance des primes dans les affaires non vie inférieure aux attentes. La restructuration de certaines unités, en particulier en Amérique du Nord, a pesé sur l'évolution des revenus. En revanche, la souscription d'assurances vie a présenté un développement favorable, soutenue par des collaborations avec des banques en Europe et en Amérique latine.

Mais Vontobel entend réviser à la baisse ses estimations de bénéfice, à la lumière de l'annonce jeudi de la cession à perte des affaires au Venezuela ainsi que de dommages liés à l'ouragan Michael. Reste que l'établissement zurichois s'attend toujours au versement de la part de l'assureur de dividendes attrayants, le groupe disposant d'un bilan solide, tout comme l'est sa capacité à générer des liquidités.

Jonny Urwin, de la banque d'affaires d'UBS, juge favorablement la vigoureuse expansion du volume de primes dans les affaires vie. Du côté des assurances non vie, le spécialiste observe une charge de sinistres conforme à ses attentes. Le taux Z-ECM était attendu avec un recul encore plus marqué.

Pour Daniel Bischof de Baader-Helvea, l'assureur n'a guère réservé de surprise dans son rapport. Ce dernier confirme la poursuite de la politique menée au cours des trimestres précédents. Philipp Kett, de Jefferies, salue pour sa part l'annonce du retrait de Zurich Insurance du Venezuela, lequel contribue à réduire les risques.

Une conférence pour les analystes est prévue à 13h00.

mk/tp/vj/al

(AWP / 08.11.2018 10h24)
News les plus lues