L'euro baisse face au dollar, la livre grimpe après la BoE

Londres (awp/afp) - L'euro baissait un peu face au dollar jeudi, les échanges sur ces devises peinant à accrocher à cap, tandis que la livre britannique grimpait après des commentaires de la Banque d'Angleterre (BoE) laissant entrevoir une possible hausse de ses taux.

Vers 13H30 GMT (15H30 HEC), l'euro valait 1,1874 dollar, contre 1,1885 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

Le devise européenne gagnait un peu de terrain face à la monnaie nippone, à 131,46 yens pour un euro contre 131,28 yens la veille.

Le billet vert montait face à la devise japonaise, à 110,71 yens pour un dollar - atteignant même vers 12H30 GMT 111,04 yens, son niveau le plus fort depuis début août - contre 110,47 yens mercredi soir.

Jeudi, le dollar tentait de nouveau de se reprendre, suite à l'annonce d'une accélération plus marquée qu'attendu de la hausse des prix à la consommation en août aux États-Unis, l'indice des prix CPI ayant augmenté de 0,4% le mois dernier en données corrigées des variations saisonnières.

Il avait déjà été porté la veille par quelques achats à bon compte, justifiés notamment par l'annonce d'une hausse en août des prix à la production après une baisse le mois précédent, avant de subir des prises de bénéfices.

"Les mouvements indécis du dollar ces derniers temps mettent en lumière le fait que le marché ne sait pas s'il va continuer à être fortement vendu d'ici la fin de l'année ou se reprendre après les pertes enregistrées" depuis début 2017, a observé Lee Hardman, analyste chez MUFG.

Les cambistes peinent d'autant plus à prendre une décision sur le dollar que la devise continue d'être ballottée au gré d'informations et spéculations sur les perspectives politique et économique des États-Unis.

En effet, le billet vert est particulièrement réactif aux nouvelles liées aux réformes fiscales promises par le président Donald Trump, mais que son gouvernement n'a pas encore réussi à mettre en place ni même à annoncer en détail. Un responsable républicain du Congrès, Kevin Brady, a assuré mardi que des précisions seraient données le 25 septembre. Le fait de fixer une date a apporté aux investisseurs un peu d'espoir.

Mais les indicateurs américains continuent de peindre un tableau économique mitigé, rendant la tâche plus ardue à la Réserve fédérale américaine (Fed) pour prendre ses décisions monétaires.

De nombreux observateurs doutent désormais de la capacité du Comité de politique monétaire de l'institution (FOMC), qui doit se réunir la semaine prochaine, à relever comme prévu une nouvelle fois ses taux d'intérêt d'ici la fin de l'année.

En attendant, les cambistes étaient focalisés sur la livre britannique qui grimpait jeudi après des propos inattendus de la BoE qui a laissé entrevoir la possibilité d'une hausse de son taux directeur à court terme.

Ces propos accompagnaient la décision de l'institution, annoncée à l'issue d'une réunion de politique monétaire, de laisser son taux directeur inchangé à 0,25%.

Une hausse des taux d'intérêt rendrait la livre plus rémunératrice et donc plus attractive pour les investisseurs.

Le hausse de la livre est "une bonne nouvelle à un moment où la pression inflationniste pourrait être en train de s'installer", a observé Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

En effet, la forte accélération de l'inflation au Royaume-Uni, à 2,9% en août, est en grande partie liée à la nette dépréciation de la livre depuis la décision des Britanniques l'an dernier de quitter l'Union européenne (UE).

La hausse des taux d'intérêt est la principale arme monétaire dont dispose une banque centrale pour tenter de contrer la surchauffe des prix.

Vers 13H30 GMT, la livre britannique grimpait face à la monnaie unique européenne, à 88,96 pence pour un euro, atteignant même vers 12H30 GMT 88,78 pence, son niveau le plus fort en deux mois. La livre s'appréciait aussi face au dollar, à 1,3353 dollar pour une livre, grimpant même vers 13H05 GMT 1,3372 dollar, un sommet en un an.

La devise suisse baissait face à l'euro, à 1,1475 franc suisse pour un euro, atteignant même vers 08H30 GMT 1,1529 franc, son niveau le plus faible depuis début août. La monnaie suisse baissait aussi face au billet vert, à 0,9667 franc suisse pour un dollar, tombant même vers 12H35 GMT 0,96705 franc, son niveau le plus faible en un mois.

La devise chinoise baissait face au dollar, à 6,5592 yuans pour un dollar contre 6,5415 yuans mercredi à 15H30 GMT.

L'once d'or a fini à 1.323 dollars au fixing du matin, contre 1.327,55 dollars mercredi soir.

Le bitcoin valait 3.500,29 dollars, contre 3.898,99 dollars mercredi vers 21H00 GMT, selon des données compilées par Bloomberg.

Cours de jeudi Cours de mercredi

----------------------------------

13H30 GMT 21H00 GMT

EUR/USD 1,1874 1,1885

EUR/JPY 131,46 131,28

EUR/CHF 1,1475 1,1459

EUR/GBP 0,8896 0,8998

USD/JPY 110,71 110,47

USD/CHF 0,9667 0,9642

GBP/USD 1,3353 1,3208

acd/js/jpr

(AWP / 14.09.2017 15h47)
News les plus lues