L'euro baisse face au dollar, le marché reprend son souffle

Londres (awp/afp) - L'euro baissait face au dollar mercredi, le billet vert reprenant son souffle après avoir souffert la veille de données économiques américaines décevantes et d'un regain d'inquiétude politique aux États-Unis.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), l'euro valait 1,2369 dollar contre 1,2390 dollar mardi vers 22H00 GMT et 1,2334 dollar lundi soir.

La monnaie unique européenne baissait également face à la devise japonaise, à 131,40 yens pour un dollar contre 132,05 yens la veille au soir.

Le billet vert aussi perdait du terrain face à la monnaie nipponne, à 106,23 yens pour un dollar contre 106,58 yens mardi.

"Le dollar a subi un double revers mardi", a observé Lee Hardman, analyste chez MUFG.

"Tout d'abord, le dollar a été mis sous pression des données plus faibles qu'attendu concernant l'inflation en février", qui ont "atténué les craintes de voir l'inflation s'accélérer plus qu'attendu", a poursuivi l'analyste.

"Pour l'instant, il n'y a pas de preuve d'un risque de surchauffe de l'économie américaine", alors la Réserve fédérale américaine (Fed) devrait s'en tenir aux trois hausses de taux prévues cette année, a expliqué M. Hardman.

Mercredi, les gains du dollar étaient tout de même freinés par l'annonce d'un troisième recul consécutif de l'indice des ventes des détaillants et restaurants, qui a baissé de 0,1% sur un moi en février et ainsi déçu les attentes des analystes qui tablaient sur un rebond.

Par ailleurs, les cambistes restaient attentifs à la situation politique aux États-Unis, après que le limogeage surprise du secrétaire d'État américain Rex Tillerson par un tweet du président Donald Trump a ajouté mardi aux déboires du dollar.

Les analystes estiment que ce remplacement pourra soutenir les volontés protectionnistes de M. Trump dans la mesure où Mike Pompeo, son successeur et l'actuel directeur de la CIA, a la réputation d'avoir un positionnement plus dur sur le plan commercial.

Donald Trump a formalisé jeudi dernier sa décision d'imposer des taxes à l'importation de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Elles doivent entrer en vigueur d'ici une dizaine de jours.

Il y a seulement une semaine, le conseiller économique de la Maison-Blanche Gary Cohn avait claqué la porte, en désaccord avec la décision du président.

De son côté, l'euro souffrait de propos jugés prudents par le marché du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi.

"L'euro connaît un accès de faiblesse, lesté par des propos de Mario Draghi, qui a déclaré que la patience est nécessaire vis-à-vis de la reprise" en zone euro, a relevé David Madden, analyste chez CMC Markets.

La Banque centrale européenne voit l'inflation converger en zone euro vers son objectif à moyen terme, mais pas au point de pouvoir décider d'en finir avec son programme de soutien à l'économie, a déclaré M. Draghi mercredi.

La monnaie chinoise a fini en hausse face au billet vert, à 6,3180 yuans pour un dollar à 15H30 GMT contre 6,3217 yuans mardi à la même heure.

L'once d'or a terminé à 1.323,55 dollars au fixing du soir, contre 1.322,75 dollars mardi.

Vers 17H00 GMT, le bitcoin valait 8.413,79 dollars, contre 9.062,92 dollars mardi vers 22H00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

Cours de mercredi Cours de mardi

----------------------------------

17H00 GMT 22H00 GMT

EUR/USD 1,2369 1,2390

EUR/JPY 131,40 132,05

EUR/CHF 1,1694 1,1697

EUR/GBP 0,8861 0,8874

USD/JPY 106,23 106,58

USD/CHF 0,9454 0,9441

GBP/USD 1,3958 1,3962

bur-acd/LyS

(AWP / 14.03.2018 18h01)
News les plus lues