L'armée syrienne avance dans la province centrale de Hama

Beyrouth - Les troupes du régime syrien ont avancé dans la province centrale de Hama, en prenant vendredi le village de Hilfaya après des combats avec les insurgés et des bombardements violents, ont rapporté l'armée syrienne et une ONG.

L'armée syrienne a annoncé dans un communiqué le contrôle de la localité avec l'aide des supplétifs des Forces de la défense nationale, milice pro-régime.

Le contrôle de Hilfaya survient après celui de plusieurs villages dans cette région où l'armée a tué un grand nombre de terroristes, des non-Syriens pour la plupart, précise l'armée.

La reprise de Hilfaya a eu lieu après une semaine de combats et de violents bombardements menés par les forces gouvernementales dirigées par l'officier Souheil al-Hassan, surnommé le Tigre, a indiqué le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Des combattants iraniens ont aidé les troupes syriennes dans les affrontements, a-t-il précisé.

M. Abdel Rahmane avait déjà fait état mardi de la reprise aux rebelles de plusieurs villages, entre leurs mains depuis juillet, aux alentours de l'aéroport de Hama, à partir duquel l'armée menait des raids.

Un accord est intervenu à Hilfaya entre l'armée et les notables de cette localité au terme duquel des habitants armés s'y sont déployés, a indiqué M. Abdel Rahmane.

Les combattants rebelles, dont ceux du Front al-Nosra, s'en sont retirés, a-t-il ajouté.

Près de Damas, au moins 42 personnes, dont sept enfants et deux femmes, ont été tuées jeudi dans des raids du régime sur Douma, une ville tenue par les rebelles, selon un nouveau bilan fourni vendredi par l'OSDH.

Un précédent bilan faisait état de 17 morts. Douma, située à 15 km au nord-est de la capitale, est assiégée par l'armée depuis plus d'un an.

Parmi les victimes figure un nombre indéterminé de rebelles, a ajouté l'ONG, en faisant état d'un grand nombre de blessés.

Des militants anti-régime ont diffusé sur YouTube des vidéos montrant selon eux l'impact des raids sur la ville. On y voit des personnes transportant des cadavres dont un carbonisé au milieu de scènes de panique, alors que des pompiers tentent d'éteindre le feu provoqué par les explosions dans des immeubles.

Douma est souvent la cible de raids aériens du régime. Mardi, des frappes avaient fait 25 morts, dont dix enfants.

Le conflit en Syrie, qui a débuté en mars 2011 par un mouvement de contestation contre le régime de Bachar al-Assad rapidement réprimé par le pouvoir, s'est transformé ensuite en un conflit entre rebelles et forces gouvernementales.

Puis il s'est compliqué avec la montée en force des jihadistes de l'Etat islamique qui combattent tant les insurgés que les forces du régime.

La guerre a fait plus de 191.000 morts selon l'ONU et 180.000 selon l'OSDH, dont un grand nombre de civils.

(©AFP / 12 septembre 2014 15h57)
News les plus lues