LA HAUSSE DES TAUX DE LA FED DEVRAIT AVOIR UN IMPACT POSITIF SUR LES RENDEMENTS DES MARCHÉS, ACCOMPAGNÉ D'UNE FAIBLE VOLATILITÉ



Une analyse historique des marchés menée par Source, l'un des fournisseurs de produits indiciels cotés (ETP) leader en Europe, démontre que les rendements de marché ont plutôt tendance à être positifs et la volatilité plutôt faible lorsque la réserve fédérale américaine (Fed) commence à augmenter ses taux. Cela va à l'encontre de la croyance généralement partagée selon laquelle un resserrement de la politique monétaire entrainerait une hausse de la volatilité et une contre-performance des marchés.

Sous les liens suivant, vous trouverez de plus amples informations:

- Communiqué de presse (PDF)

Nous serons ravis d'organiser des entretiens avec ces intervenants ou des représentants de Source, ou de vous fournir la documentation dont vous avez besoin. En cas de demande, merci de nous contacter.

Communicators

Ralph Spillmann ou Kim Ghilardi

+41 44 455 56 66

ralph.spillmann@communicators.ch

kim.ghilardi@communicators.ch

----------------------------------------



Zurich, le 17 septembre 2015 : Une analyse historique des marchés menée par Source, l'un des fournisseurs de produits indiciels cotés (ETP) leader en Europe, démontre que les rendements de marché ont plutôt tendance à être positifs et la volatilité plutôt faible lorsque la réserve fédérale américaine (Fed) commence à augmenter ses taux. Cela va à l'encontre de la croyance généralement partagée selon laquelle un resserrement de la politique monétaire entrainerait une hausse de la volatilité et une contre-performance des marchés.

Une analyse des rendements (annualisés en dollars) au cours des précédents épisodes de resserrement monétaire de la Fed1 montre que de nombreuses classes d'actifs ont connu un rendement positif - par exemple, les actions mondiales ont connu un rendement d'environ 10%, les actions émergentes un rendement de 12% et les matières premières un rendement de 18% (voir encadré ci-dessous).

Selon Source, les investisseurs devraient ainsi voir dans cette probable hausse des taux une décision positive pour l'économie mondiale, déclenchée par l'amélioration de la situation économique américaine.

Rendements annualisés en dollars, pendant les précédentes périodes de resserrement monétaire de la Fed2

Actions mondiales

9,6%

Obligations souveraines mondiales

4,0%

Obligations corporate mondiales

2,7%

Secteur High Yield mondial

2,9%

Actions pays émergents

11,9%

Obligations souveraines pays émergents

4,8%

Matières Premières

18,0%

Indice USD

2,2%

Source pense que la Fed va commencer à augmenter ses taux prochainement en réponse à la forte croissance aux Etats-Unis et sur d'autres marchés clés - sans compter la récente volatilité sur les marchés chinois - et pour contrer les multiples politiques monétaires très accommodantes qui ont stimulé l'économie mondiale. Source note que la Fed a baissé ses taux à des niveaux historiquement bas depuis 2008 - en effet, en prenant en compte les effets du Quantitative Easing (QE)3 et en considérant que chaque période d'achat d'actifs de 150-200 milliards de dollars équivaut à une baisse de 25 points de base sur les taux de la Fed, le taux d'intérêt effectif aux Etats-Unis est aujourd'hui de -5%.

Selon Source, parmi les 10 plus grandes puissances économiques, les Etats-Unis et le Royaume-Uni présentent actuellement la meilleure situation économique et devraient prochainement mener un resserrement de leur politique monétaire - contrairement à des pays comme le Canada, la Chine, la Russie et le Brésil qui entrent en récession, et la zone Euro, le Japon et l'Inde, qui commencent à montrer des signes de redressement économique.

Paul Jackson, Managing Director, responsable de la recherche Multi-Assets chez Source, ajoute : « selon nous, la hausse des taux de la Fed est juste une question de temps. Alors que les grandes puissances économiques connaissent des situations économiques diverses, nous pensons que la hausse des taux de la Fed est imminente - particulièrement étant donné la grande influence qu'avaient eu les taux d'intérêt négatifs sous Bernanke pendant le Quantitative Easing4.

Selon l'étude de Source, les six derniers cycles de hausse des taux ont duré en moyenne 13,7 mois et la hausse moyenne des taux a été de 281 points de base5 (21 points de base par mois). Source pense que prochain cycle sera peut-être plus long et plus progressif, et prévoit 25 point de base par trimestre sur plusieurs années en fonction du taux d'inflation.

Paul Jackson ajoute : « notre analyse montre que depuis 1930, nous avons eu 2 périodes de resserrement monétaire sur 16 pendant lesquelles les investisseurs ont perdu de l'argent sur le S&P 500. Il est ainsi important de contredire cette croyance selon laquelle une hausse des taux est une mauvaise nouvelle pour les marchés ou que la volatilité tend à s'accroitre pendant ces périodes. Notre analyse montre que les rendements de marché ont au contraire été positifs durant ces périodes, avec une faible volatilité pour beaucoup de classes d'actifs et d'indices. Ainsi, une hausse des taux de la Fed devrait représenter une opportunité pour les investisseurs».

1Période de hausse des taux d'intérêt par la Réserve Fédérale américaine

2Source: MSCI, Bank of America Merrill Lynch, JP Morgan, S&P GSCI, Datastream et Recherche Source Multi-Assets

3Achat d'actifs par une banque centrale - dans cet exemple la Réserve Fédérale américaine.

4Ben Bernanke, ancien directeur de la Fed, avait estimé qu'une baisse de 25 points de base dans les taux d'intérêt équivaut à un achat d'actifs de 150-200 milliards de dollars

5Un point de base équivaut à 0,01%

Notre communiqué de presse a été produit par Source Schweiz GmbH, dont l'adresse enregistrée est 11 Kappelergasse, 8001 Zurich, Switzerland. Source Schweiz GmbH est enregistré et régulé par l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).







(newsbox.ch - tensid.ch / 17.09.2015 17h36)