L'Arabie saoudite doit investir dans l'énergie solaire

Ryad - L'Arabie saoudite n'a pas d'autre choix que d'investir dans l'énergie solaire, a affirmé lundi un responsable de la société nationale de distribution d'électricité.

L'énergie solaire est une obligation, pas un choix, a dit Hamed Al-Saggaf, l'un des directeurs de la compagnie saoudienne d'électricité lors d'une conférence sur l'énergie solaire.

Le royaume, premier producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dépend exclusivement du pétrole et du gaz pour sa production électrique. Il prévoit d'investir 109 milliards de dollars pour produire 41 gigawatts d'énergie solaire d'ici 2032 afin d'assurer 30% de ses besoins estimés.

Si nous continuons à consommer du fuel au même niveau, nous allons gravement manquer une opportunité, a dit M. Saggaf lors du 4ème sommet arabe sur l'industrie solaire. Au moins nous devons nous y mettre maintenant, a-t-il ajouté.

Le royaume a une consommation d'électricité qui atteint 57 gigawatts et devrait augmenter. En 2011 un rapport britannique avait affirmé que l'Arabie saoudite consommait plus du quart de sa production pétrolière.

M. Saggaf a présenté un programme destiné à fournir d'ici 5 ans des centaines de mégawatts dans des régions isolées, au nord et au nord-est du pays, là où l'électricité est produite par des centrales thermiques. Le solaire est destiné aux régions isolées, a-t-il dit affirmant que le coût du transport du fuel est plus élevé que son prix.

C'est déjà un rêve, a affirmé Ali Al-Maashi, du géant pétrochimique Saudi Basic Industries Corp (SABIC). Nous en avons les capacités mais la politique et le cadre de travail devront être mis en place, a-t-il ajouté.

(©AFP / 27 octobre 2014 21h57)