L'EI abat un hélicoptère irakien à Mossoul, deux morts (armée)

Bagdad - Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont abattu jeudi un hélicoptère des forces irakiennes qui survolait Mossoul, dernier grand bastion du groupe ultraradical, causant la mort de ses deux passagers, a indiqué l'armée.

"L'hélicoptère soutenait les forces de la police fédérale (à Mossoul-Ouest), il a été touché par des tirs et s'est écrasé dans le quartier de Mohandissine", dans la partie orientale de la cité reprise aux jihadistes en janvier, a déclaré à l'AFP le porte-parole du Commandement des opérations conjointes, le général Yahya Rasool.

Selon lui, l'hélicoptère américain Bell s'est écrasé à 15H00 (12H00 GMT) et a probablement été visé par un tir anti-aérien.

L'opération en vue de reprendre la partie occidentale de la cité, lancée le 19 février par les forces gouvernementales, a déjà fait plus de 300 morts parmi les civils selon l'ONU. Elle a également provoqué le déplacement de plus de 200.000 personnes, faisant craindre une crise humanitaire de grande ampleur.

Les forces de la police fédérale se battent actuellement aux côtés de celles du ministère de l'Intérieur dans le secteur de la vieille ville, un entrelacs de ruelles étroites et densément peuplées qui rend la progression des forces irakiennes extrêmement difficile.

Les forces gouvernementales sont néanmoins parvenues à s'emparer de plusieurs quartiers depuis la mi-février, même si leur avancée a été ralentie dans la vieille ville, propice aux combats de rue.

Jeudi, elles ont reconquis le quartier de Yarmouk al-Thaniya, a indiqué le porte-parole du Commandement des opérations conjointes.

Les forces du ministère de l'Intérieur engagées dans la bataille urbaine contre les jihadistes comptent sur l'appui aérien des hélicoptères, mais se plaignent du soutien limité apporté par les avions de la coalition internationale antijihadistes menée par Washington.

Début 2017, un hélicoptère de l'armée irakienne s'était écrasé au sud de Mossoul, mais cette fois à cause d'"un problème technique", causant la mort de ses quatre passagers.


(©AFP / 06 avril 2017 19h05)
News les plus lues