L'Ukraine reçoit le soutien du Japon et du Canada avant le G7

Kiev - Les chefs de gouvernement japonais Shinzo Abe et canadien Stephen Harper sont venus samedi à Kiev apporter leur soutien à l'Ukraine, avant de se rendre en Allemagne pour un sommet du G7 consacré en partie au regain de violences que vient de connaître le pays.

Le Japon, pour qui cette visite présentait un caractère historique, et le Canada participent aux sanctions occidentales contre Moscou comme au soutien financier à l'Ukraine.

En tant que pays qui va présider le G7 (l'an prochain, ndlr), le Japon va faire tout son possible pour trouver une solution pacifique aux problèmes auxquels est confrontée l'Ukraine, a déclaré Shinzo Abe après avoir rencontré le président ukrainien Petro Porochenko.

Ce dernier a loué le caractère historique et symbolique de cette visite, la première d'un chef de gouvernement japonais à Kiev. Nous apprécions grandement la décision du Japon de ne pas reconnaître l'annexion russe de la Crimée, en mars 2014, a-t-il ajouté.

Le Japon est un allié indéfectible des Etats-Unis tout en s'efforçant de ménager son puissant voisin russe, riche en ressources énergétiques dont manque l'Archipel.

Plus tard dans la journée samedi, le président ukrainien a également rencontré Stephen Harper, qui a souligné le soutien de son pays à l'Ukraine en matière de formation militaire.

Nous allons fournir à l'Ukraine un grand nombre d'équipements, hors armements, et en coopération avec les Etats-Unis, les forces canadiennes vont bientôt se déployer à l'ouest du pays pour commencer à entraîner les forces ukrainiennes, a dit M. Harper.

Quelque 300 parachutistes américains ont déjà été déployés dans l'ouest de l'Ukraine, où ils ont commencé en avril à entraîner des soldats ukrainiens devant combattre les séparatistes prorusses, des exercices dont l'annonce avait déclenché la colère du Kremlin.

Il est essentiel que les dirigeants du monde civilisé (du G7, ndlr) continuent de maintenir un front uni pour contrer les tentatives de détruire les fondements de la sécurité internationale. La position clé que nous attendons de nos partenaires internationaux est l'unité et la solidarité (...) avec l'Ukraine, a de con côté déclaré M. Porochenko.

Shinzo Abe et Stephen Harper devaient ensuite se rendre au sommet du G7 à Elmau, en Allemagne, qui s'ouvre dimanche. La crise ukrainienne, qui a valu à la Russie d'être exclue de ces sommets, sera l'un des thèmes au menu des discussions des chefs d'Etat ou de gouvernement des pays les plus industrialisés.

Le conflit entre l'armée ukrainienne et les séparatistes prorusses a fait plus de 6.400 morts depuis son déclenchement en avril 2014.

(©AFP / 06 juin 2015 18h29)
News les plus lues