La BNS signe un accord avec la banque centrale chinoise

La Banque nationale suisse (BNS) a conclu lundi à Pékin un accord de swap bilatéral avec la Banque populaire de Chine (PBOC). Le document a été signé par les présidents de deux instituts d'émission, à savoir Thomas Jordan et son homologue chinois Zhou Xiaochuan.

L'accord de swap s'inscrit dans le contexte d'"échanges de vues constructifs" en cours depuis des années, a rappelé lundi la BNS. Il permet aux deux banques centrales d'acheter et de racheter des renminbis et des francs à hauteur d'un montant maximal de 150 milliards de renminbis (21 milliards de francs).

L'objectif consiste à approvisionner le besoin des marchés correspondants en monnaie chinoise et en francs suisses. Il constitue une condition importante du développement en Suisse d'un marché du renminbi, précise la BNS dans son commentaire.

Diversification des réserves
L'accord annoncé lundi est assorti de l'obtention par la BNS d'un quota d'investissements en renminbis, nom de la monnaie réelle en Chine. Le quota porte sur 15 milliards de renmimbis, avec la possibilité pour la banque centrale helvétique de placer une partie de ses réserves de devises sur le marché obligataire chinois.

Cet aspect permet à la BNS de poursuivre sa politique de diversification de ses réserves en devises.

(ats / 21.07.2014 10h12)