La Bourse SCX dédiée aux cryptomonnaies se lance en Suisse

Zurich (awp) - La Suisse accueille un nouveau projet dans les cryptomonnaies avec une place d'échange dédiée. La Bourse SCX (Swiss Crypto Exchange) a été lancée mercredi et se distingue comme la "première plateforme de négoce suisse régulée" pour les devises électroniques et les produits de la technologie des chaînes de blocs. Les responsables veulent construire une passerelle avec le monde de la finance traditionnelle.

La technologie des chaînes de blocs apporte des améliorations substantielles à la place économique suisse, raison pour laquelle une plateforme de négoce "sûre et régulée" est d'une grande importance, précise la société mercredi. Cette offre permet de mettre fin à une lacune, a souligné à AWP le président Christian Katz, ancien responsable à la Bourse SIX.

Au-delà des nombreuses entreprises émettant depuis la Suisse des jetons en lien avec les levées de fonds en cryptomonnaies (ICO), il existe déjà une série d'autres acteurs, comme les sociétés de conseil ou les cabinets d'avocats spécialisés. "Une Bourse dédiée était le dernier élément manquant de la chaîne", explique M. Katz.

Concrètement, après inscription sur la plateforme, les investisseurs y relient leur portefeuille de cryptomonnaies (wallet). Ensuite, ils peuvent échanger leurs actifs avec les autres participants, les prix étant fixés selon la loi de l'offre et la demande.

Trois jetons disponibles

Sur SCX seront négociées des cryptomonnaies et des jetons issus d'ICO. Dans un premier temps, sont disponibles le Bitcoin, l'Ether et des jetons "Data" de la société Streamr, sise à Zoug et spécialisée dans l'échange de données. Deux autres jetons sont également échangés avec le "Basic Attention Token" (BAT) et le "XES" de la société liechtensteinoise Proxeus, qui veut faciliter les applications dans la technologie des chaînes de blocs.

Les initiants de cette nouvelle plateforme, orientée vers les investisseurs particuliers et institutionnels, mettent l'accent sur la transparence et la sécurité. Bien qu'en discussion avec l'Autorité fédérale de régulation des marchés financiers (Finma), la nouvelle Bourse n'y est pas soumise. Sur la plateforme seront échangés des jetons "de paiement" et "d'utilité", mais pas ceux "d'investissement", précise la société, reprenant la classification de la Finma.

SCX emploie 22 collaborateurs à Zurich et en Europe, son financement étant assuré par des actionnaires suisses et européens, majoritairement des entrepreneurs issus du secteur technologique.

tp/ol/al

(AWP / 13.06.2018 12h30)
News les plus lues