La Bourse de Paris entame la semaine sur une note optimiste

La Bourse de Paris progresse nettement dans la matinée / © AFP/Archives / ERIC PIERMONT
La Bourse de Paris progressait nettement lundi matin (+1,01%), le marché entamant la semaine sur une note clairement optimiste au lendemain de la victoire aux élections législatives du parti du président français Emmanuel Macron.

A 09H19 (07H19 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 53,01 points à 5.316,32 points. Vendredi, l'indice avait terminé en hausse (+0,89%), à 5.263,31 points.

Les investisseurs pourraient profiter d'un calendrier creux pour reprendre goût aux actions ces prochains jours, après une série de grands rendez-vous qui les ont tenus en haleine.

"Après plusieurs événements de premier plan, la semaine à venir s'annonce plus calme", remarque dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque, alors que la semaine écoulée a été placée sous le signe des banques centrales.

Même si, selon Michael Hewson, un analyste de CMC Markets, "la politique pourrait continuer de jouer un rôle en l'absence de données économiques majeures", après le second tour des élections législatives françaises ce week-end.

Le parti d'Emmanuel Macron a en effet obtenu dimanche une des plus larges majorités parlementaires de la Ve République.

Cette victoire lui donne "un mandat solide pour commencer à mettre en place des réformes importantes pour l'économie de la France", estime M. Hewson.

Outre-Manche, à l'inverse, "l'avenir de la Première ministre Theresa May continue d'être obscurci par l'incertitude", ajoute Michael Hewson. Une incertitude qui pourrait peser sur les négociations du Brexit qui démarrent officiellement ce lundi à Bruxelles, les Européens craignant que la fragilité du gouvernement de Theresa May ne complique ces tractations historiques.

"Si les Britanniques ont voté pour le détachement de leur pays de l'Union Européenne, sa mise en application sera un véritable chemin de croix", notent de leur côté les experts de Mirabaud Securities Genève.

- Europcar en hausse -

Hormis ce rendez-vous, l'agenda du jour sera très peu fourni, seul le Japon publiant des données. Le pays a enregistré en mai un déficit commercial surprise, malgré de vigoureuses exportations qui n'ont pas suffi à compenser le renchérissement des importations.

Sur le front des valeurs, Airbus était bien orienté (+1,15% à 75,79 euros). L'avionneur a annoncé envisager le lancement d'une version améliorée de son A380 avec des performances aérodynamiques améliorées et une optimisation de la cabine. De son côté, Boeing pourrait ouvrir un nouveau front dans sa compétition avec Airbus en concrétisant bientôt son projet d'avion du milieu du marché, aux capacités d'un long-courrier mais aux coûts d'exploitation d'un moyen-courrier.

ArcelorMittal montait (+2,04% à 18,23 euros) après l'annonce par le consortium emmené par le géant de l'acier d'un accord final de Rome sur son offre de reprise du sidérurgiste italien en difficulté Ilva.

Europcar était dopé (+3,73% à 12,50 euros) par l'acquisition de son concurrent espagnol Goldcar, valorisé à cette occasion 550 millions d'euros.

Engie était également en hausse (+1,11% à 14,17 euros) après l'annonce de l'acquisition de 40% de Tabreed (distribution de froid) pour environ 700 millions d'euros.

Schneider bénéficiait (+2,32% à 69,12 euros) d'un relèvement de sa recommandation par Barclays à "pondérer" contre "sous-pondérer" auparavant.

Bouygues prenait 0,79% à 39,16 euros, après un relèvement de sa recommandation à "acheter" par Berenberg. Par ailleurs, l'autorité de régulation des télécoms a autorisé les opérateurs à utiliser une nouvelle bande de fréquences, la 2,1 GigaHertz (GHz). Cette autorisation vient en réponse à une demande déposée par SFR (+0,53% à 32,32 euros) et Bouygues Telecom.

Ipsen était soutenu (+1,33% à 121,75 euros) par une nouvelle autorisation de commercialisation accordée par les Etats-Unis au Dysport, un médicament du groupe contre la spasticité, pour traiter les membres inférieurs chez l'adulte.

Icade gagnait 0,32% à 74,65 euros après que l'assureur Groupama a annoncé la vente à Crédit Agricole Assurances de sa part dans la foncière, soit 12,95% du capital pour un montant d'environ 715 millions d'euros.

Groupe Flo était aidé (+3,57% à 0,29 euro) par l'annonce de sa prise de contrôle par le Groupe Bertrand (Quick, Burger King), qui détient près de 70% du capital et doit encore accroître son emprise via une augmentation de capital.

CAC 40 (Euronext)

(©AFP / 19 juin 2017 09h48)
News les plus lues