La Bourse de Paris toujours sans tendance après les débuts de Wall Street

La Bourse de Paris évolue sans direction à la mi-journée / © AFP/Archives / ERIC PIERMONT
La Bourse de Paris restait sans tendance (+0,02%), mercredi dans la foulée des premiers échanges en légère baisse de Wall Street, marquant une pause après un début de semaine dynamique.

A 15H31 (13H31 GMT), l'indice CAC 40 prenait 1,18 point, à 5.210,19 points, dans un volume d'échanges d'environ 1,4 milliard d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,62%.

La cote parisienne est ancrée près de l'équilibre depuis l'ouverture peinant à trouver dans l'agenda de quoi poursuivre sa course dans le vert.

"Le dynamisme du début de semaine lié au reflux des tensions entourant la Corée du Nord et l'ouragan Irma, qui n'a pas été aussi destructeur que les prévisions, s'essouffle" et est affaibli par des prises de profits, a noté David Madden, un analyste de CMC.

"Les marchés sont de nouveau à la recherche de catalyseurs, maintenant que deux des principales thématiques de septembre ont été reportées à plus tard (l'avenir du programme de QE de la BCE devrait être dévoilé fin octobre et le budget américain ainsi que le relèvement du plafond de la dette décalés à décembre)", ont également observé les analystes du courtier Aurel BGC.

Les indicateurs publiés au cours de la séance, à savoir une progression de la production industrielle dans la zone euro en juillet ou la remontée des prix à la production en août aux Etats-Unis, n'ont pas eu d'impact sur la cote parisienne.

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut aux Etats-Unis sont encore attendus.

Du côté des valeurs, Vivendi prenait 2,23% à 21,12 euros, soutenu par le relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" auparavant par UBS.

Maurel et Prom gagnait 0,83% à 3,63 euros, les analystes retenant surtout le retour au bénéfice d'exploitation, malgré une perte nette qui s'est alourdie au premier semestre.

De son côté, Vallourec progressait de 2,64% à 4,70 euros, soutenu par des propos de son PDG, Philippe Crouzet, qui a souligné mercredi que le secteur pétrolier a retrouvé "une certaine dynamique", et qu'il n'y avait pas de ralentissement de la demande de pétrole.

Le groupe papetier français Sequana grimpait de 6,25% à 1,19 euro, profitant d'un bénéfice net de 2,7 millions d'euros au premier semestre, après plus de deux ans dans le rouge, malgré une baisse de 5,2% de son chiffre d'affaires.

CAC 40 (Euronext)

(©AFP / 13 septembre 2017 15h49)
News les plus lues