La Bourse de Paris toujours sur la réserve après Wall Street

La Bourse de Paris toujours en retrait après l'ouverture de Wall Street / © AFP/Archives /
La Bourse de Paris faisait toujours preuve de réserve (-0,14%) jeudi dans la foulée des premiers pas en léger recul de Wall Street, malgré des publications meilleures que prévu des banques américaines Citigroup et JPMorgan Chase.

A 15H40 (09H40 GMT), l'indice CAC 40 cédait 7,59 points à 5.354,82 points, dans un volume d'échanges de 1,17 milliard d'euros. La veille, il avait fini stable (-0,02%).

La cote parisienne a débuté juste en dessous de l'équilibre, avant de fléchir un tout petit peu plus, les investisseurs continuant à privilégier l'attentisme. Depuis plus d'une semaine, l'indice se maintient dans une fourchette étroite, entre 5.340 et 5.380 points.

"JPMorgan et Citigroup publient" des résultats "au-dessus des attentes au titre du troisième trimestre. Mais ce n'est pas suffisant pour réveiller les Bourses européennes, en légère baisse dans des volumes très faibles", ont noté les analystes d'Aurel BGC.

La situation en Catalogne restait aussi un sujet d'attention, même si le marché ne s'est jusqu'ici pas laissé vraiment déstabiliser et si l'Espagne célébrait jeudi sa fête nationale, alors que l'unité du pays est mise à mal par la crise entre la Catalogne et Madrid.

Du côté des indicateurs, la production industrielle dans la zone euro a progressé de 1,4% en août. Aux États-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage, perturbées par l'impact des ouragans, ont reculé davantage que prévu tandis que les prix à la production ont accéléré leur progression en septembre comme attendu.

En matière de valeurs, Vivendi prenait 1,32% à 21,55 euros après avoir annoncé qu'il allait retirer de la Bourse l'agence publicitaire Havas (+3,59% à 9,37 euros), dont il a acquis la quasi-totalité du capital, alors qu'il affirmait jusqu'ici vouloir maintenir sa cotation.

AccorHotels perdait 0,46% à 43,20 euros dans la foulée de l'annonce de la signature d'un accord avec les dirigeants de la société australienne Mantra, qui ont accepté l'offre de rachat du géant français de l'hôtellerie.

Sanofi reculait de 0,37% à 84,11 euros après un abaissement de sa recommandation à "sous-performer" par Mainfirst. Le groupe pharmaceutique a pour sa part annoncé qu'il va investir 170 millions d'euros pour agrandir son site de Val-de-Reuil (Eure), spécialisé dans la production de vaccins, notamment contre la grippe.

Eurofins bénéficiait (+0,68% à 544,30 euros) de l'annonce du rachat du leader britannique du marché des analyses légales (analyses ADN, toxicologiques, expertises sur armes à feu ou des ordinateurs), LGC Forensics.

Elis était soutenu pour sa part (+1,05% à 23,01 euros) par un relèvement de la sienne par HSBC à "acheter".

CAC 40 (Euronext)

(©AFP / 12 octobre 2017 16h18)
News les plus lues