La Bulgarie a dédommagé la Russie pour l'abandon d'un projet de centrale nucléaire

Moscou - La Bulgarie a payé à la Russie une compensation, établie par une cour d'arbitrale internationale, de 601,6 millions d'euros pour l'abandon d'un projet de centrale nucléaire sur le Danube, a annoncé vendredi la holding nucléaire russe Rosatom.

La compagnie nationale d'électricité bulgare, NEK, a réglé la totalité de sa dette envers AtomStroïExport, filiale d'exportation de Rosatom, a indiqué la holding russe dans un communiqué, saluant une mesure qui ouvre de nouvelles perspectives pour la réalisation de projets communs dans l'avenir.

En juin, une cour d'arbitrage internationale basée à Genève avait décidé que NEK devait payer au groupe d'Etat russe cette somme en guise de compensation pour l'abandon du projet de construction d'une nouvelle centrale nucléaire à Béléné (nord) sur le Danube.

La Bulgarie exploite actuellement une seule centrale nucléaire, à Kozlodoui, également sur le Danube, avec en fonctionnement deux réacteurs de 1.000 mégawatts. Les quatre autres réacteurs les plus anciens de cette centrale, jugés peu sûrs par Bruxelles, avaient été fermés dans le cadre de l'adhésion de la Bulgarie à l'UE en 2007.

Un consortium mené par Rosatom avec le français EDF ont annoncé en octobre l'aboutissement de travaux d'analyse de l'un des deux réacteurs en fonctionnement et certifié la possibilité d'une prolongation d'exploitation jusqu'en 2047.

gmo/all/az

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

(©AFP / 09 décembre 2016 14h03)
News les plus lues