La République tchèque rouvrira en mai son consulat honoraire à Jérusalem

Prague - Le ministère tchèque des Affaires étrangères a annoncé mercredi la réouverture en mai du consulat honoraire à Jérusalem, tandis que le président Milos Zeman a réitéré à cette occasion son souhait que Prague déplace dans cette ville son ambassade, actuellement à Tel Aviv.

Mais ce souhait ne pourrait être réalisé que si le gouvernement tchèque l'approuve, ce qui n'est pas acquis.

"La République tchèque a décidé d'ouvrir en mai un consulat honoraire à Jérusalem Ouest et avant la fin de l'année un Centre tchèque, également à Jérusalem Ouest", a déclaré le ministère, dans un communiqué.

Cette décision "n'a aucune influence sur l'accord final concernant Jérusalem", "La République tchèque respecte pleinement la position commune de l'Union européenne qui considère Jérusalem comme la future capitale des deux Etats, c'est-à-dire de l'Etat d'Israël et du futur Etat de Palestine", poursuit-il.

Ouvert au début des années 1990, le consulat honoraire tchèque à Jérusalem avait été fermé en 2016, en raison du décès du consul honoraire, a précisé à l'AFP la porte-parole du ministère tchèque, Michaela Lagronova.

Le président Zeman, connu pour ses positions pro-israéliennes, a redit mercredi soir qu'il voudrait voir l'ambassade de son pays transférée à Jérusalem.

"Je me souviens d'une rencontre avec le (Premier ministre d'Israël) Benjamin Netanyahu. Il m'a dit: si vous le faites (le transfert de l'ambassade à Jérusalem, ndlr), je vous donnerai ma propre maison", a affirmé M. Zeman, au cours d'une cérémonie organisée au Château de Prague, à l'occasion du 70e anniversaire de la création de l'Etat hébreu.

Il a qualifié de "lâches" ces "Européens et pas seulement (ces) Européens" qui s'opposent au transfert de leurs ambassades à Jérusalem.

Il a aussi affirmé qu'il ne copiait "pas la proposition des Etats-Unis mais qu'au contraire, ce sont les Etats-Unis qui copient sa proposition".

"Le président avait déjà exprimé ce souhait (que l'ambassade tchèque soit transférée à Jérusalem) à l'époque où il était Premier ministre (en 1998-2002)", a rappelé Mme Lagronova.

L'ambassade tchèque (de la Tchécoslovaquie puis de la République tchèque) fonctionne à Tel Aviv depuis 1949 (sauf pendant l'interruption des relations diplomatiques sous l'ancien régime communiste à Prague, entre 1967 et 1990).

Le cabinet du chef de l'Etat a également publié mercredi une lettre envoyée à M. Zeman par M. Netanyahu.

"Je me réjouis du fait que je pourrai vous accueillir vers la fin de cette année en Israël, où, comme je l'espère, nous pourrions ouvrir l'ambassade tchèque à Jérusalem, capitale éternelle de l'Etat juif", a indiqué M. Netanyahu dans cette lettre.

Plusieurs responsables israéliens se sont aussitôt réjouis sur Twitter des propos de M. Zeman.

Le ministre de la Défense Afidgor Lieberman l'a félicité "pour sa décision de déplacer l'ambassade tchèque vers Jérusalem", tout en ajoutant que c'est le leadership du président américain Donald Trump qui "indique un changement dans l'attitude du monde à l'égard de Jérusalem". La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely, a remercié le président tchèque pour sa "promesse", tandis que le maire de Jérusalem Nir Barkat a loué le président Zeman et la nation tchèque d'avoir "pris le parti de la vérité".


(©AFP / 25 avril 2018 19h48)
News les plus lues