La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Iata)

Genève (awp/afp) - L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par la chute des prix du pétrole et la solidité de la croissance économique.

Selon les prévisions annuelles de l'IATA publiées mercredi, ces profits atteindront l'an prochain 35,5 milliards de dollars (31,3 milliards d'euros), contre 32,3 milliards cette année.

Il s'agit de la dixième année consécutive de hausse des profits, a précisé dans un communiqué l'Iata, qui représente 290 compagnies aériennes dans le monde soit 82% du trafic aérien.

"Nous nous attendions à ce que la hausse des coûts affaiblisse la rentabilité en 2019. Mais la chute significative des prix du pétrole et les solides projections de croissance du PIB (Produit intérieur brut, ndlr) ont servi de tampon, a déclaré le directeur de l'Iata, Alexandre de Juniac, cité dans le communiqué.

"Nous sommes donc prudemment optimistes", a-t-il ajouté.

Il a toutefois averti qu'il y avait des risques à la baisse en raison de la volatilité de l'environnement économique et politique, en lien notamment avec le Brexit.

Les projections pour l'année prochaine se basent sur un prix moyen du pétrole de 65 dollars le baril (Brent), contre un prix de 73 dollars observé en 2018. Ce recul s'explique par l'augmentation de la production de pétrole aux Etats-Unis et la hausse des stocks pétroliers, selon l'organisation.

L'an prochain, seules les compagnies aériennes africaines enregistreront des pertes (de 300 millions de dollars contre 400 millions cette année), selon l'Iata.

Les compagnies aériennes des autres régions verront leur bénéfice progresser, sauf en Europe. Les compagnies aériennes européennes devraient voir leur bénéfice se tasser à 7,4 milliards de dollars, contre 7,5 milliards cette année.

Les compagnies nord-américaines, qui représentent la moitié des bénéfices mondiaux du secteur, devraient voir leur bénéfice augmenter de 12,9% à 16,6 milliards de dollars.

afp/rp

(AWP / 12.12.2018 16h27)