La banque portugaise Novo Banco supprime 1.000 emplois en 2016

Lisbonne (awp/afp) - La banque portugaise Novo Banco, née en 2014 du sauvetage de Banco Espirito Santo (BES), prévoit de supprimer cette année 1.000 postes de travail, dont la moitié grâce à des départs à la retraite anticipée déjà négociés, a-t-on appris jeudi auprès de la direction et des syndicats.

"Dans le cadre du plan de restructuration imposé par l'Union européenne et dont la mise en oeuvre a déjà commencé, la banque devra supprimer en 2016 environ 1.000 emplois, dont 500 à travers une procédure de licenciement collectif", a indiqué le comité d'entreprise dans un communiqué.

"Environ la moitié de l'objectif global a déjà été atteint, notamment grâce à des départs à la retraite anticipée", a précisé à l'AFP un porte-parole de la banque.

Les représentants des salariés, reçus auparavant par le conseil d'administration de la banque, ont exprimé leur refus de "tout plan de licenciement".

Troisième banque du pays en termes d'actifs, Novo Banco avait réduit déjà l'an dernier le nombre de salariés au Portugal et à l'étranger de 411 à 7.311, et fermé 40 agences sur 675.

La banque avait annoncé mercredi une perte nette de 980,6 millions d'euros pour 2015, due notamment à des provisions élevées pour créances douteuses.

Novo Banco, qui a hérité des actifs jugés sains de BES, a été renfloué en août 2014 à hauteur de 4,9 milliards d'euros, dont 3,9 milliards apportés par l'Etat et un milliard par les banques opérant au Portugal.

La Banque du Portugal cherche à vendre Novo Banco après l'échec d'un premier appel d'offres en septembre dernier.

Après avoir obtenu l'accord de la Commission européenne concernant le plan de restructuration de Novo Banco exigé par Bruxelles, la banque centrale portugaise a pu relancer sa vente, qui doit désormais se conclure d'ici août 2017.

afp/rp

(AWP / 25.02.2016 20h08)