La dévaluation du yuan paraît logique à William Dudley de la Fed

Washington (awp/afp) - Le président de la Réserve fédérale de New York, William Dudley, a considéré mercredi que la dévaluation de la monnaie chinoise paraissait économiquement justifiée et laissé entendre que la Fed restait en piste pour relever les taux d'intérêt prochainement.

Interrogé à l'issue d'un discours à Rochester (New York), M. Dudley a expliqué, selon Bloomberg News, que le yuan s'étant apprécié ces derniers mois dans le sillage du dollar et l'économie chinoise s'étant avérée plus faible qu'attendu, "il n'était probablement pas superflu que la monnaie s'ajuste en conséquence". Le yuan a perdu 3,5% par rapport au dollar depuis deux jours.

Il a également estimé que la décision de la banque centrale chinoise de rendre le cours du yuan plus flexible "avait des implications qui allaient bien au-delà de la Chine" et avait un impact sur "toute l'économie mondiale".

"Je vais suivre cela de très près", a-t-il poursuivi ajoutant qu'il était " trop tôt pour tirer des conclusions sur ce que cela signifie". Les marchés financiers sont sévèrement affectés par cette dépréciation de la monnaie chinoise.

Certains analystes se demandent aussi si ces développements, en favorisant par contrecoup un raffermissement du dollar, peuvent encore retarder la hausse attendue des taux d'intérêt américains par la Fed.

Sans s'engager sur la date d'un premier relèvement des taux américains, M. Dudley a affirmé que "dans un avenir proche, espérons-le, nous serons en position de commencer à relever le taux".

"Quand précisément ? Cela dépendra des données économiques", a-t-il ajouté, alors que de nombreux analystes misent depuis des mois sur un premier relèvement dès la prochaine réunion des 16 et 17 septembre.

afp/rp

(AWP / 12.08.2015 19h31)