La situation financière des studios de jeux vidéo s'améliore (étude)

Paris - La situation financière des studios français de jeux vidéo s'est améliorée en 2017, selon le baromètre publié mercredi par leur syndicat national (SNJV) et le centre de réflexion Idate.

Selon les chiffres du rapport, remis aux députés membres du groupe d'études sur le jeu vidéo, à l'Assemblée nationale, plus de la moitié des studios français (52%) étaient en excédent l'année dernière, contre seulement 41% en 2016, alors que dans le même temps la part des studios déficitaires (30% contre 32% un an plus tôt) ou à l'équilibre (18% contre 26%) était en baisse.

Sans grande surprise dans ce contexte, la confiance des dirigeants des entreprises reste très élevée et quasi identique entre 2018 et 2017 à 87% (contre 88% un an plus tôt).

Il sont également 60% à penser que la situation des entreprises du secteur va s'améliorer dans l'année à venir, alors que seuls 10% pensent le contraire.

Un optimisme qui trouve notamment sa source dans le sentiment d'attractivité de la France: 76% des dirigeants jugent le pays attractif pour le secteur, en hausse de 4% par rapport à 2017.

Si on les interroge sur les pays les plus attractifs dans le monde, la France apparaît en deuxième position, avec 46% des réponses, juste derrière les Etats-Unis (51%) mais loin devant le Canada (24%) ou le Royaume-Uni et la Chine (20% chacun).

Conséquence de cette confiance du secteur, les acteurs du jeu vidéo envisagent d'étoffer leurs équipes puisque 59% d'entre eux souhaitent recruter en 2019, en baisse cependant de 6 points par rapport à 2017 pour 2018.

Entre 1.200 et 1.500 emplois pourraient être créés l'année prochaine, selon le baromètre, dont 650 à 850 pour le développement de jeux.

L'industrie compte par ailleurs 1.200 jeux en cours de production dans l'année, soit une augmentation de 43% sur un an, alors que 600 titres ont été commercialisés cette année.

(©AFP / 12 décembre 2018 18h00)