L'armée irakienne reprend le contrôle de la raffinerie de Baïji

L'armée irakienne a repris le contrôle total de la raffinerie de pétrole de Baïji, la plus importante du pays, a annoncé un porte-parole du premier ministre Nouri al-Maliki. Les forces de sécurité y affrontaient depuis mercredi des insurgés sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Un employé de la raffinerie, située à 200 km au nord de Bagdad, a également déclaré que les insurgés s'étaient retirés. D'autres témoins ont confirmé cette information, ajoutant que les combattants avaient quitté la raffinerie après de lourdes attaques menées par l'armée.

Les insurgés sunnites ont lancé mercredi un assaut sur la raffinerie, réussissant à y pénétrer et affrontant violemment les forces gouvernementales. Plusieurs réservoirs de pétrole avaient pris feu.

Fermée lundi

La raffinerie avait été fermée lundi et des employés étrangers ont été évacués alors que certains employés irakiens étaient restés sur place. Les derniers employés, au nombre de 250 à 300, avaient pu être évacués à bord d'autocars jeudi matin grâce à un bref cessez-le-feu négocié par des chefs locaux.

La localité de Baïji est située près de la ville de Tikrit, chef-lieu de la province de Salaheddine qui a été prise par les insurgés menés par les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au levant (EIIL) la semaine dernière, après le lancement le 9 juin de l'offensive des insurgés sunnites.

La raffinerie de Baïji fournit du pétrole à l'ensemble des provinces irakiennes et sa production est estimée à 600'000 barils par jour.



(ats / 19.06.2014 14h26)
News les plus lues