Le Kremlin envisage de surtaxer ses grandes industries

Moscou - Le Kremlin a indiqué vendredi avoir chargé le gouvernement d'examiner l'idée de surtaxer les grands conglomérats industriels russes, dont les revenus ont profité de la hausse des prix des matières premières, pour financer les promesses de campagne de Vladimir Poutine.

Dans une lettre adressée au président et citée par le quotidien russe Vedomosti, son conseiller Andreï Belooussov propose de taxer à hauteur de plus de 500 milliards de roubles (6,7 milliards d'euros au taux actuel) 14 entreprises métallurgiques ou pétrochimiques au titre des revenus supplémentaires tirés en 2017 de la hausse des marchés.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a confirmé aux journalistes l'existence de cette lettre. Il a précisé que Vladimir Poutine avait donné son accord "pour que cette proposition soit examinée au gouvernement, tout en tenant compte de la nécessité de maintenir les capacités d'investissement des groupes mentionnés".

Selon Vedomosti, parmi les groupes concernées figurent notamment le groupe minier Nornickel, le géant du diamant Alrosa, le pétrochimiste Sibur ou encore le sidérurgiste Severstal.

Le gouvernement est à la recherche de revenus pour financer les promesses de campagne de Vladimir Poutine, réélu en mars pour un quatrième mandat et qui s'est notamment fixé pour objectif de diviser par deux la pauvreté en six ans.

ml/gmo/eb

ALROSA

SEVERSTAL

(©AFP / 10 août 2018 11h42)
News les plus lues