Le Yémen est dans une impasse totale, selon son président démissionnaire

Sanaa - Le président du Yémen Abd Rabbo Mansour Hadi a estimé jeudi soir que son pays était arrivé dans une impasse totale, dans sa lettre de démission, dont l'AFP a obtenu une copie.

Dans cette lettre envoyée au Parlement, qui a rejeté la démission, M. Hadi explique sa décision par le fait que l'entrée des miliciens chiites dans Sanaa le 21 septembre avait affecté le processus de transition politique qu'on a voulu pacifique.

J'estime (aujourd'hui) ne pas avoir été capable d'atteindre l'objectif pour la réalisation duquel nous avions assumé nos responsabilités à la tête de l'Etat, a-t-il ajouté.

Selon l'entourage de M. Hadi, ce dernier a démissionné après avoir subi d'énormes pressions des miliciens d'Ansaruallah, qui contrôlent la capitale Sanaa et ont réclamé qu'il nomme à des postes de haute responsabilités plusieurs de leurs cadres, dont l'un comme vice-président.

Nous avons souffert de nombreuses difficultés et de la réticence des protagonistes politiques à assumer leur responsabilité pour conduire le Yémen en eaux calmes, a-t-il ajouté dans sa lettre de démission.

Le Parlement a rejeté cette démission et convoqué une séance extraordinaire vendredi matin pour examiner la crise politique.

La démission de M. Hadi est intervenue juste après celle du gouvernement de Khaled Bahah et alors que les miliciens chiites ont renforcé leur contrôle de la capitale ces derniers jours.

Le porte-parole du gouvernement a affirmé que la démission du gouvernement était irrévocable.

Dans sa lettre de démission, dont l'AFP a obtenu une copie, le Premier ministre Khaled Bahah a justifié sa décision par le fait qu'il veut éviter ainsi que les membres de son cabinet puissent être considérés comme responsables de ce qui se passe et de ce qui se passera au Yémen.

M. Bahah, dont le gouvernement a prêté serment en novembre, évoque son intention de se démarquer du président Hadi, dont il semble contester les concessions faites aux miliciens chiites.

(©AFP / 22 janvier 2015 20h31)
News les plus lues