Le bombardement de l'hôpital de Kunduz n'est pas un crime de guerre

Le bombardement par l'armée américaine de l'hôpital de Médecins sans frontières (MSF) à Kunduz en Afghanistan en octobre n'était pas un "crime de guerre". Il s'agit d'une succession d'"erreurs", a affirmé vendredi un haut gradé américain.

"L'enquête a conclu que certains membres du personnel (militaire) n'avaient pas respecté les règles de l'engagement et le droit des conflits armés. En revanche, l'enquête n'est pas parvenue à la conclusion que ces erreurs constituent un crime de guerre", a déclaré le général Joseph Votel, en présentant un rapport très attendu devant la presse au Pentagone.

(ats / 29.04.2016 17h42)