Le convoi russe franchit la frontière sans le feu vert de Kiev

Plusieurs dizaines de camions du convoi humanitaire russe ont passé la frontière ukrainienne, a constaté un photographe sur place. Selon une source gouvernementale ukrainienne, ils sont passés sans l'autorisation de Kiev.

"Le convoi s'est mis en route sur sa propre initiative, sans l'accord adéquat de la partie ukrainienne et sans escorte de la Croix-Rouge", a dit cette source à Interfax-Ukraine. Le ministère russe des affaires étrangères avait annoncé un peu plus tôt avoir décidé d'envoyer sans plus attendre son convoi vers Lougansk, jugeant que tous les "prétextes" pour le retarder avaient été épuisés.

Selon un journaliste de Reuters présent sur place, le convoi qui était bloqué depuis une semaine du côté russe du poste-frontière de Donetsk s'est mis en route dans la matinée.

Vers midi (11h00 suisses), quelque 70 des 260 camions constituant au total le convoi étaient entrés sur le territoire ukrainien, faisant route vers Lougansk. Cette ville est l'un des deux derniers bastions des séparatistes prorusses dans l'Est de l'Ukraine. Elle est distante d'environ 70 km du poste-frontière par lequel transitent les camions.

Mise en garde russe
Moscou a mis également en garde contre toute initiative visant à perturber la progression du convoi. Le gouvernement ukrainien et ses alliés occidentaux redoutent que ce convoi humanitaire parti de Moscou le 12 août ne serve de couverture à des livraisons d'équipements militaires à destination des séparatistes.

L'acheminement et la distribution de l'aide doivent être accompagnés par une équipe du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), ce qui ne semble pas le cas, selon la source gouvernementale citée par Interfax-Ukraine.

(ats / 22.08.2014 11h30)
News les plus lues